| Par Luc Robert

Racisme dans la LNAH : Les maires de la régie intermunicipale restent aux aguets

Luc Robert – Le maire de Saint-Jérôme et président de la Régie intermunicipale de l’aréna régional de la Rivière-du-Nord, Stéphane Maher, entend suivre de très près le rehaussement des mesures de sécurité, lors des matchs éliminatoires locaux des Pétroliers du Nord, qui s’amorcent ce samedi soir à 20h.
Le resserrement notable des consignes et l’augmentation des effectifs de sécurité, remarqués lors du dernier match local de la saison, le samedi 2 mars dernier, devront se poursuivre en séries, ont tranché les trois villes membres de la régie.
« Les débordements survenus le samedi 23 février ne doivent plus se reproduire. La civilité des partisans doit prévaloir. J’espère que les changements apportés perdureront, sans quoi la présence d’un club de hockey de cette ligue sur le territoire de Saint-Jérôme sera réévaluée », a avisé M. Maher.
C’est dans le cadre d’un projet pilote que les Pétroliers du Nord ont pignon sur rue à l’aréna régional de la Rivière-du-Nord, depuis décembre 2018.
« L’arrivée des Pétroliers du Nord à Saint-Jérôme se doit d’être une expérience positive, pour l’ensemble de la communauté. Ce qui s’est produit le 23 février est inacceptable et jette un doute sur la pertinence d’accueillir une concession. Si de tristes événements devaient se reproduire, je prendrai, en tant que président de la Régie, tous les moyens qui sont à ma disposition pour y remédier. Le racisme, c’est tolérance zéro, point final », a-t-il tranché.

Prévost déplore la situation

De son côté, la Ville de Prévost a tenu à dénoncer tout geste, parole ou acte de nature violente, raciste ou haineux commis à l’endroit du hockeyeur Jonathan Diaby et sa famille.
« Ce qui s’est passé n’a rien de banal. La violence est faite, car, comme société, nous l’avons accepté trop longtemps. Les petits et grands québécois ne doivent pas vivre pas dans un monde d’intimidation, d’homophobie, de racisme et de violence gratuite. Nous ne pouvons pas, comme société, risquer de détruire des vies », s’est exprimé avec vigueur le maire Paul Germain.
La ville de Prévost, partenaire avec Sainte-Sophie et Saint-Jérôme au sein de la régie, a souligné à quel point «l’harmonie et la sécurité sont des composantes essentielles à la tenue d’événements sportifs, mais également à quel point les lieux, tels que les arénas, sont des endroits de référence pour notre jeunesse. À ce sujet, les associations sportives, joueurs, parents, partisans doivent s’unir afin de créer un emplacement dans lequel le respect est au centre des préoccupations».

Actes inacceptables

La mairesse de Sainte-Sophie, a quant à elle déploré la situation troublante vécue par la famille Diaby. « Les partisans, tout comme les membres des équipes sportives, se doivent d’adopter un comportement respectueux et participatif en tout temps. Nous constatons avec désarrois qu’il y a beaucoup de travail d’éducation et de sensibilisation à faire auprès de notre société. Il est impensable, encore aujourd’hui, de vivre dans une société inclusive et de constater que le racisme est une voie pour invectiver », a spécifié la mairesse Louise Gallant.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.