(Photo : Archives - Simon Cordeau)

Protection de l’eau : 85 000 $ pour Abrinord

Par Rédaction

La député d’Argenteuil, Agnès Grondin, a annoncé des aides financières à des organismes de bassins versants des Laurentides. Celles-ci visent à optimiser « la gestion des ressources en eau et améliorer la protection des milieux hydriques et des écosystèmes aquatiques au Québec ». Cette aide provient du volet protection de l’eau et biodiversité du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs.

Ainsi, Abrinord, l’organisme de bassin versant de la rivière du Nord a reçu une aide financière de 85 700 $ pour un projet total de 114 320 $. « Ce projet a comme objectif d’offrir un accompagnement au milieu agricole pour l’amélioration de la qualité de l’eau dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques », peut-on lire dans un communiqué. L’organisme souhaite mettre en place « une démarche d’innovation sociale avec les producteurs agricoles ». Cela a pour objectif de trouver des solutions concrètes et de favoriser le passage à l’action.

L’OBV RPNS (rivières Rouge, Petite Nation et Saumon) propose pour sa part un programme d’accompagnement des municipalités de sa zone de gestion pour la lutte contre le roseau commun. Ce programme se déclinera en trois volets, soit l’acquisition de connaissances, la formation et la sensibilisation, puis le soutien à l’action. La valeur totale du projet est de 87 500 $, dont 52 500 $ provient du gouvernement du Québec.

« Je suis fière du savoir-faire en gestion intégrée de l’eau que nous avons su développer dans tous les coins du Québec au fil des ans, comme le démontre la qualité des 28 projets annoncés. En reconnaissant l’expertise des organismes du secteur de l’eau et en leur offrant un soutien financier, nous les encourageons à poursuivre leurs précieux efforts et à développer de nouvelles initiatives pour protéger notre or bleu. Je suis particulièrement fière des organisations d’Argenteuil et des Laurentides qui démontrent une fois de plus leur mobilisation pour la santé de leurs communautés et de leurs territoires », souligne Mme Grondin. Elle est aussi adjointe parlementaire du ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (volets protection de l’eau et biodiversité).

Allouée dans le cadre du Programme de soutien régional aux enjeux de l’eau (PSREE), les aides financières permettent de soutenir des projets dans quatre grands domaines d’action stratégique, soit les interventions terrain, la sensibilisation et l’information, l’acquisition de connaissances ainsi que les infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *