| Par Rédaction

Prix du pèlerinage de Vimy : Une jeune sophienne à la défense des droits

Françoise Le Guen – Parmi des centaines de candidats issus de toutes les régions du Canada, Emma Roy, de Sainte-Sophie, étudiante à la Polyvalente, a remporté le Prix du pèlerinage de Vimy. Elle s’envole vers l’Europe le 2 avril avec les 19 autres étudiants sélectionnés à travers le pays.

Ce prix souligne les actions de jeunes de 14 à 17 ans qui se sont impliqués comme bénévoles et qui se sont démarqués par des contributions positives et un leadership au sein de leur collectivité. Les candidats devaient soumettre une biographie et un hommage concernant un soldat ou une infirmière militaire de la Première Guerre mondiale.

Le projet de recherche d’Emma portait sur Joseph-David Bélanger de Montréal, petit cousin de son grand-père, tué le 10 août 1918 pendant la bataille d’Amiens. « J’ai essayé de trouver un soldat qui avait un lien particulier avec ma famille et en faisant une recherche je suis tombée par hasard sur lui ».

Passionnée d’histoire

« L’histoire fait vraiment partie de ma culture depuis que je suis toute petite. Mes parents m’emmenaient dans des musées ou voir des films ».  Selon elle, la Première Guerre mondiale est une guerre très importante dans l’histoire du Canada, mais elle commence à tomber dans l’oubli, notamment en classe, où l’on en parle de moins en moins.

Respect des droits

Emma Roy est aussi reconnue pour son implication dans la communauté. Lors d’une soirée d’écriture pour Amnistie internationale en 2014, elle a représenté la communauté autochtone Grassy Narrows. « J’ai choisi cette communauté, car au Canada toute l’histoire des Premières nations est cachée. On n’apprend jamais rien sur les horreurs des pensionnats et leurs droits ne sont pas encore respectés. Je me suis dit qu’il fallait que je les défende, pour faire ma part. »

On ne s’étonnera pas qu’Emme Roy soit en train de considérer l’idée d’un travail pour l’ONU en tant que défenseurs des droits universels de l’homme. « Ça serait mon métier de rêve ! »

Il est important d’apprendre de nos erreurs, d’aller de l’avant en apprenant du passé, souligne-t-elle. « On les a déjà toutes faites, on n’est pas obligé de les recommencer à chaque génération ! On oublie que c’est grâce à toutes les personnes qui ont donné leurs vies pour notre nation qu’on a une vie comme celle-là aujourd’hui. Selon moi, on a une dette énorme envers eux qu’on doit essayer de payer en se souvenant de leur histoire, en en parlant et en sensibilisant les gens sur l’importance de la Première Guerre mondiale ».

Un souhait

« J’aimerais qu’on parte tous avec la même chance et, si ce n’est pas possible, qu’on s’entraide. Tout le monde est capable d’aider son prochain, c’est un souhait réalisable, si chacun prenait cette part de responsabilité ».

À propos du prix

Le Prix du pèlerinage de Vimy consiste en un programme éducatif d’une semaine, entièrement financé, en France et en Belgique. Il porte sur l’étude des efforts déployés par le Canada lors de la Première Guerre mondiale.

Le voyage, du 2 au 10 avril 2019, comprend des visites quotidiennes d’importants sites liés à la Première Guerre mondiale notamment des musées, des cimetières et des champs de bataille historiques.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.