|

Prévost dévoile son budget 2023

Par Aurélie Moulun

Le 12 décembre dernier, la Ville de Prévost adoptait son budget pour l’année 2023. Celui-ci représente des revenus et des dépenses de 24 526 165 $, une augmentation de 10,1 %.

Le taux de taxation de base passera de 0,72 $ à 0,767 $ du 100 $ d’évaluation. Le tarif de la gestion des matières résiduelles augmentera également en 2023, passant de 167 $ à 195 $ pour les immeubles résidentiels.

Ainsi, le maire de Prévost, Paul Germain, donnait l’exemple d’une maison moyenne qui aurait la valeur au rôle de 334 400 $ et donc qui devrait avoir une valeur marchande de 441 400 $. « Pour la maison qui n’a pas de service qui payait 2 575 $ de taxes en 2022, va monter à 2 760 $, c’est une augmentation, malheureusement, de 185 $. Pour les maisons desservies avec égout et aqueduc, on passe de 2 985 $ à 3 221 $, donc une augmentation de 236 $. »

Les dépenses importantes

En 2023, le budget correspondra à 24 526 165 $. Au cœur de celui-ci, c’est le transport qui représente la plus grande part de dépenses. En effet, on y consacre un montant de 4 985 286 $, soit 12,5 % de plus qu’en 2022. Ce montant comprend « l’essence, le combustible, l’abat-poussière, l’asphalte, les corrections de pavage », explique M. Germain. « Bien que la Ville ne soit pas impactée au niveau du panier d’épicerie, elle subit de plein fouet d’autres hausses, notamment au niveau des combustibles », indique-t-il.

La Ville octroiera aussi 3 843 446 $ pour l’hygiène du milieu. Cela représente une augmentation de 14,1 % par rapport au budget précédent. Puis, la sécurité publique représente un montant de 3 812 565 $, une augmentation de 8,3 % par rapport à 2022. « C’est, entre autres, la SQ, donc 98 000 $ de plus. Au niveau des incendies, c’est 156 000 $ de plus. C’est de l’ajustement de rémunération, de l’entretien de la flotte, de la mise à jour de matériel », indique le maire.

Responsabilités et constructions

Le gouvernement du Québec aurait donné de nouvelles responsabilités aux Villes. Notamment, la caractérisation des sols, la sécurité informatique, l’accès à l’information et la vérification des fournisseurs à savoir s’ils ont leur certificat de francisation.

Paul Germain souligne que « c’est difficile de faire des coupures importantes dans notre administration, alors que le gouvernement est de plus en plus exigeant avec nous et on se doit de répondre à leurs attentes ».

D’ailleurs, la Ville a vu le nombre de nouvelles constructions résidentielles diminuer. En 2021, la Ville octroyait 31 permis résidentiels contre seulement 18 en 2022.

« L’orientation 10 nous empêche de faire de nouveaux projets en dehors du périmètre urbain. Ça fait en sorte qu’il y a de moins en moins de construction à Prévost et ces constructions-là ont, dans le passé, financé une grosse partie de nos infrastructures et de nos dépenses », justifie le maire.

« Afin de minimiser l’impact auprès de nos citoyens, on a voulu augmenter les appropriations d’excédent de fonctionnement. En 2021, on s’était approprié, dans notre tirelire pour ajuster le budget, 508 000 $. En 2022, on s’est approprié 756 680 $. C’est une hausse de près de 50 % d’appropriation, tout ça pour minimiser les hausses de taxes », explique le maire.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.