|

Pierre Karl Péladeau s'en prend au gouvernement Couillard

Par lpbw

POLITIQUE. Le député de Saint Jérôme et chef de l’opposition officielle, Pierre Karl Péladeau, a tracé un bilan sévère des gestes du gouvernement à l’occasion de la fin de la session parlementaire. «Le gouvernement libéral est incompétent, injuste et incohérent », a-t-il dénoncé.

Selon lui, la performance actuelle de l’économie du Québec ne reflète pas le dynamisme et "l’immense potentiel des entreprises". « Malgré des signaux alarmants, le premier ministre Philippe Couillard s’acharne à maintenir son programme d’austérité, contre toute forme de gros bon sens économique, contre les régions et au mépris des messages que lui envoient les Québécois. Et, pendant qu’il s’entête, l’économie du Québec s’enlise», a déclaré Pierre Karl Péladeau.

Le député de Saint-Jérôme souligne que la croissance économique est en baisse, passant de 2 % à 1,5 %. «Cette diminution entraîne une chute des revenus autonomes de plus de 200 M$ et un accroissement du poids de la dette à 55 % du PIB, une triste première depuis les années 1990», a mentionné M. Péladeau rappelant au passage qu’en campagne électorale Philippe Couillard avait promis de créer 250 000 emplois. «Depuis leur arrivée au pouvoir, les libéraux n’ont créé que 28 800 emplois, soit 13,7 % des emplois au Canada.»

Des coupes

Le chef du Parti québécois déplore par ailleurs les coupes libérales dans les services aux élèves. «Il est tout simplement inacceptable de couper dans les ressources qui permettent à nos enfants de réussir», déplore-t-il notant que les libéraux avaient promis d’investir en éducation. «Une fois au pouvoir, ils ont coupé les services aux élèves en difficulté, fragilisé notre système public et procédé à des coupes de 120 M$ qui menacent la survie même du réseau des CPE ainsi que les emplois de milliers d’éducatrices», a-t-il martelé.

Le chef de l’opposition officielle a poursuivi en dénonçant ce qu’il appelle une incohérence soit le fait que le gouvernement libéral «a versé 800 M$ en trop aux médecins spécialistes alors que les soins et services assurés sont réduits».

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.