Le DJ Carl Brindle animera le nouvel an.

| Par Luc Robert

Commencez la nouvelle année à danser dans votre propre maisonnée

Nul besoin de se déplacer, en cette période de confinement, pour fêter l’arrivée de l’an 2021 : le vétéran DJ Carl Brindle amènera gratuitement le party dans votre salon, grâce à la plateforme virtuelle Twitch.

Le jeudi 31 décembre prochain, de 18h à 1h am, ils seront plus d’un millier d’internautes à syntoniser l’adresse virtuelle twitch.tv/carlbrindle, pour oublier la morosité de la dernière année et s’évader sur les vidéos branchés, vers la nouvelle année.

« On m’écrit que je fais du bien au monde. Après un petit vino et une bonne bouffe, rien de mieux que de s’évader sur une musique qui plaît, des années 1980 à nos jours, en passant par le rock et les thèmes latins. Une fille de 17 ans a même surpris sa mère en dansant pendant quatre heures consécutives dans son salon, devant son écran géant, comme dans le temps, lors d’un récent événement. Ça fait du bien au moral de s’amuser », a lancé le bleuet Carl Brindle.

L’événement festif est l’œuvre de cet ancien caméraman de Radio-Canada (CKRS) et de feu TQS (CFRS). Il a transformé son sous-sol en un studio, qui regroupe plus de 20 000 $ d’équipements visuels et sonores (il en possédait déjà).

« Après 35 ans de mixage et plusieurs années à la télé, j’ai voulu créer un environnement qui rappelle les pistes de danses des boîtes de nuit. J’ai installé 2 000 $ d’éclairage et tout est pensé en fonction que les internautes se croient au bar, où les images s’enchaînent et les lumières s’entrecroisent; où les vibrations se fondent dans la musique », a souligné le perfectionniste.

Photo : Sophie Lavoie. https://www.facebook.com/SophieLavoiePhotographe/

À son site Facebook « Juste des bombes », Brindle a enregistré pas moins de 4 000 membres en un seul mois d’opération.

« J’ai commencé en regardant les autres fonctionner et j’ai décidé d’offrir la meilleure variété aux gens. Je mets jusqu’à 30 heures de préparation par semaine. Sans farce, je possède une bibliothèque de 100 000 vidéoclips. Et comme je veux que les gens adorent ça, j’épure mes listes pour garder les meilleurs tubes. Lors des périodes de pointes, en direct sur Twitch, on peut avoir des sommets de 1 400 connexions à la fois. Les gens envoient des messages et des photos à notre page FB et ça roule pendant plusieurs heures. Je m’ennuie du contact direct avec la foule, mais je ne chôme pas en ligne. »

Les couples et les petites familles bougent déjà lors des soirées régulières de Brindle, diffusée depuis 9 mois, dans ce qui semble être devenue « la plus grande discothèque virtuelle au Québec ». « Je me suis réinventé et les gens embarquent. Il y a un créneau pour ça. Je reçois des messages de la Floride et de l’Ontario, en direct. Les gens des Laurentides nous soutiennent aussi grandement. Ils font tous la fête, sans invités, pour respecter les consignes. Mais ça ne m’empêche pas de les enflammer et de les inciter à monter sur leurs colonnes (haut-parleurs) de son. Je suis encore intense (rires). »

L’ex-champion marqueur au hockey collégial AA prend même les demandes spéciales.

« Je tente d’accomoder tout le monde, mais je ne possède pas tous les vidéos de chansons. Je peux répondre à trois demandes sur cinq, dans mon catalogue. C’est de l’ouvrage en bibitte, mais ça me rajeunit (il a 53 ans). J’alimente de plus mon site internet, pour garder les fans intéressés. Je tripe comme un gamin. »

Rappelons au passage que la soirée musicale est gratuite, mais que pour participer aux tirages des 25 prix de présence, lors de la veillée de l’an, il faut se procurer des billets au coût de 10 $.

« J’ai même fait des démarches auprès de la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec, pour être légal. C’est un rendez-vous le 31 décembre au soir. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.