| Par lpbw

Parc linéaire: Laroche veut revoir l'ensemble de la structure

POLITIQUE. Il serait grand temps de revoir la structure de la Corporation du Parc linéaire le P’tit Train du Nord, croit le préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord, Bruno Laroche.

Selon lui, la perte de revenus des subventions de l’ordre de 327 000 $ est l’occasion idéale de regarder de plus près le rôle de la Corporation.

« Il faut revoir l’ensemble de la Corporation. Les municipalités n’ont plus les moyens d’augmenter leur quote-part pour sauver des structures. Nous devons trouver une façon d’être plus efficace et efficient», explique le préfet et maire de Saint-Hippolyte.

Le dernier pacte fiscal a forcé les MRC à analyser l’ensemble de ses structures telles que le CLD et la CRÉ. Un travail similaire devra être fait avec la Corporation du Parc linéaire le P’tit Train du Nord, considère M.Laroche.

Plus de responsabilités

Ce dernier estime que les municipalités pourraient prendre plus de responsabilités afin de diminuer les coûts, notamment dans l’entretien du parc linéaire.

« Nous devons nous regarder dans le miroir. Il est temps de responsabiliser les municipalités et les MRC. Nous avons des employés municipaux qui travaillent fort pour l’entretien de nos chemins. Est-ce qu’ils pourraient également faire l’entretien du parc linéaire ?» questionne Bruno Laroche.

Il croit que la Corporation devrait se contenter de remplir le rôle pour lequel elle a été mise sur pied il y a 20 ans.

« La Corporation fait maintenant plein de choses qui n’étaient pas dans son mandat au départ. Les municipalités doivent se responsabiliser et arrêter de transférer dans la cour de la Corporation», soutient le préfet.

Un rôle de chien de garde

La MRC de La Rivière-du-Nord a été la première MRC de la région à vouloir se retirer de la structure actuelle, rappelle Bruno Laroche.

Malgré tout, il reste convaincu de la pertinence de la Corporation dans une version «revue et corrigée».

« La Corporation a un rôle important à jouer que ce soit pour la coordination ou la patrouille. Elle joue le rôle de chien de garde pour la qualité de l’infrastructure», dit celui qui affirme avoir une très bonne collaboration du directeur général de la Corporation Joseph Licata.

Par ailleurs, M.Laroche mentionne que la survie du parc linéaire n’est pas en danger. « Notre but n’est pas de sauver une structure, mais bien l’infrastructure», note-t-il.

Les changements dans la structure s’opéreront dès l’année 2016. Toutefois, l’impact sera moindre pour les utilisateurs du parc linéaire, assure le préfet. « Ils vont peut-être même voir des améliorations puisque les municipalités pourraient être responsables de leur tronçon».

Notons que le P’tit Train du Nord a 250 km de sentiers de Saint-Jérôme à Mont-Laurier. Selon M.Laroche, entre 80 à 90 % des utilisateurs sont des résidents de la région.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.