|

« Nous sommes tous en deuil» – Pierre Karl Péladeau

Par lpbw

ÉLOGES. Le décès de René Angélil, qui nous a quittés jeudi dernier à l’âge de 73 ans des suites d’un cancer, suscite de nombreuses réactions. TC Media a recueilli celles de Pierre Karl Péladeau et des ministres Hélène David et Christine St-Pierre de passage à Saint-Jérôme.

«Nous savions depuis quelques années que René était malade. Nous nous attendions que ce triste événement se produise. On est toujours resté en contact, nous les connaissions bien», nous confie avec tristesse le député de Saint-Jérôme notant au passage que René Angélil laissera une trace indélébile sur la culture. «C’est un homme qui savait d’où il venait. Il n’a jamais eu aucune prétention et c’est probablement une des raisons pour laquelle il a eu autant de succès, parce qu’il est demeuré proche des gens. Tout le monde est un petit peu parent avec René et Céline parce que, ce qui les caractérise, c’est cette proximité avec l’ensemble de la population. On est donc tous un peu parents avec eux. Nous sommes tous en deuil aujourd’hui et pour les jours et les semaines à venir.»

Un géant

Pour la ministre de la Francophonie, Christine St-Pierre, René Angélil était un géant. «C’était un homme extraordinaire que j’ai eu la chance de rencontrer personnellement parce que mon conjoint a travaillé sur deux spectacles de Céline Dion comme auteur. J’avais pu m’immiscer dans les coulisses à ce moment-là et voir combien cet homme-là était puissant et fort, mais aussi enveloppant pour Céline.» Elle nous confie que, plus tard comme ministre de la Culture elle l’a aussi rencontré à Paris, lors d’un un spectacle de Céline Dion. «Ils nous avaient permis d’aller dans la loge de Mme Dion et j’avais pu échanger avec lui, toujours très calme, très posé. On sentait la concentration.» Mme St-Pierre ajoute : «On perd quelqu’un d’immense, qui a été puissant pour la culture québécoise, mais aussi pour le rayonnement du Québec à l’international.»

«On perd un très grand ambassadeur du Québec, un très grand impresario nous dit de son côté la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David. «C’était le couple le plus impressionnant dans l’histoire de l’industrie du spectacle. Ils ont démontré que tout était possible et qu’au Québec on peut rêver, être déterminé et aller très très loin!»

René Angélil aura droit à des funérailles nationales ce vendredi à la basilique Notre-Dame de Montréal, a annoncé le premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Elles se tiendront le 22 janvier à 15 h. Le drapeau de la tour centrale de l’hôtel du Parlement sera mis en berne le jour des funérailles. Rappelons que le public pourra se recueillir et rendre un dernier hommage à René Angélil à la basilique Notre-Dame où se tiendra une chapelle ardente ce jeudi 21 janvier, de 14 h à 21 h. Par ailleurs, une célébration commémorative aura lieu le 3 février à Las Vegas.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.