|

«Nous allons être la Ville la plus électrique au Québec !» – Stéphane Maher

Par lpbw

SAINT-JÉRÔME. Mise sur pied d’une campagne nationale pour vendre Saint-Jérôme, investissement de plusieurs millions de dollars en transport collectif, achat de véhicules électriques, agrandissement des entrées dans les parcs industriels, le maire Stéphane Maher y est allé de plusieurs annonces, lors d’une allocution devant les gens d’affaires, lundi midi à l’Hôtel Best Western.

Durant son discours de près de 45 minutes, le maire a abordé le dossier de l’électrification du transport. «Nous allons procéder à la conversion de notre flotte de véhicules municipaux vers des véhicules électriques. Nous allons devenir un incontournable dans l’électrification des transports», a lancé M. Maher en présence des quatre autres maires de la MRC Rivière-du-Nord et du député de Saint-Jérôme, Pierre Karl Péladeau.

Le maire a poursuivi en affirmant qu’un partenariat allait être réalisé avec Longueuil en ce qui a trait à l’électrification des transports. Il n’a toutefois pas donné plus de détails. De plus, un programme de déploiement de bornes de recharges électriques dans la Ville verra le jour, afin de promouvoir l’utilisation de voitures électriques. «Nous allons être la Ville la plus électrique au Québec !», s’est exclamé M. Maher.

Des millions pour le transport collectif

Toujours dans le domaine du transport, le maire a annoncé qu’au cours des cinq prochaines années, plus de 60 M$ allaient être investis dans le transport collectif. Selon lui, cet investissement dynamisera l’économie de la Ville, aura des effets positifs sur la santé et réduira les gaz à effet de serre. De 2006 à 2012, l’affluence du transport collectif a augmenté de 21 %, note-t-il. Ce dernier a, en outre, indiqué qu’il ne laissera pas la Communauté métropolitaine de Montréal décider pour le transport collectif à Saint-Jérôme. Cet avertissement servi au maire de Montréal, Denis Coderre, a été accueilli par plusieurs applaudissements.

Par ailleurs, 18 M$ seront investis afin de consolider les entrées des parcs industriels. «Les routes sont trop petites et on va les agrandir. Ça va être plus facile pour les conducteurs», affirme-t-il.

«Une destination par excellence»

Dans le but de redorer l’image de Saint-Jérôme, une campagne nationale pour vendre la Ville sera mise sur pied dans les prochains mois. Tout au long de son discours, le maire a vanté sa Ville qui est, selon lui, la «destination par excellence pour y vivre et y faire des affaires». L’explosion démographique, la présence d’un cégep et d’une université ainsi que l’ouverture prochaine d’une salle de spectacle de 900 places permettront d’améliorer l’économie de Saint-Jérôme, observe-t-il.

Pour soutenir ce secteur, la Ville a d’ailleurs créé une commission des finances, s’est dotée d’une direction générale adjointe dédiée au développement économique et a mis sur pied l’organisme Développement économique Grand Saint-Jérôme. «Ce sont trois gestes importants», a souligné le maire. Il a également profité de sa tribune pour annoncer qu’il n’y aura pas de hausse de taxes l’an prochain. «Le compte de taxes va être gelé ou il va baisser», a-t-il conclu.

Saint-Jérôme en chiffres

33 000 emplois

3000 commerces

300 industries

73 086 résidents

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.