|

«Notre grand souci sera la transparence», -Mario Laframboise

Par lpbw

POLITIQUE. La transparence sera une des priorités de la Coalition Avenir Québec (CAQ), a affirmé le député de Blainville Mario Laframboise en marge d’une conférence portant sur les défis de la gestion municipale, à Prévost le 18 février.

«Au cours de la prochaine année, notre grand souci sera la transparence envers les citoyens. Nous allons faire des interventions en ce sens à la Commission parlementaire et auprès du gouvernement». Celui qui a été maire de Notre-Dame-de-la-Paix pendant 18 ans en plus d’avoir été président de l’Union des municipalités du Québec remarque que les villes veulent avoir moins de comptes à rendre au gouvernement québécois. «Là, il y a un problème», a indiqué M. Laframboise.

Ce dernier affirme que sa formation politique veut mettre de la pression sur le Parti libéral, afin de venir en aide à la classe moyenne. «Si nous intervenons dans le milieu municipal, c’est pour protéger le citoyen. On ne veut pas que ça coûte plus cher».

L’élu a rappelé que depuis l’élection des libéraux en 2004, la facture pour une famille de quatre enfants a grimpé de 1 500 $ en tarifs et en taxes. «Les gens sont pris à la gorge et veulent en avoir pour leur argent. S’il y a un parti qui est capable de comprendre ça, c’est bien la CAQ!», s’est-il exclamé.

«La plus belle politique»

Le milieu municipal a bien changé depuis les dernières années, a noté le conférencier. La Commission Charbonneau a marqué un tournant. «Notamment, le rôle des municipalités a été considérablement modifié», a-t-il souligné. «Les gouvernements fédéraux et provinciaux ont pelleté beaucoup de responsabilités aux villes. Par exemple, elles s’occupent maintenant de santé. Le transfert de 300 M$ aux villes leur a fait mal. Elles ont payé et les maires n’étaient pas contents. Mais, on s’en va vers une autre phase. 2016 devrait être l’année des villes»!

Malgré tous ces changements souvent difficiles, M. Laframboise a tenu à vanter le milieu municipal. «La politique municipale, c’est la plus belle politique. C’est celle qui est la plus près des citoyens».

Durant cette conférence organisée par le Comité d’action local de Bertrand de la CAQ, l’élu a également abordé les évaluations foncières, les différents projets de loi ainsi que les regroupements de services dans les villes.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.