| Par France Poirier

Modernisation bonifiée : L’Hôpital doublera sa superficie et offrira plus de services

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, était à Saint-Jérôme, le 23 mai dernier, pour annoncer que le projet de modernisation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme sera réalisé en une seule phase, mais qu’en plus il sera bonifié. L’hôpital doublera sa superficie actuelle et augmentera son offre de services.

 

Accompagnée de la ministre responsable des Affaires autochtones et de la région des Laurentides, Sylvie D’Amours, et du député de Saint-Jérôme, Youri Chassin, madame McCann a fièrement indiqué que le projet sera amélioré par de nouveaux chantiers dont la réalisation n’avait pas été prévue initialement, et ce, en vue de mieux répondre aux besoins de la population. Le projet pourrait s’élever à un demi-milliard de dollars.

Centre de cancérologie et Centre mère-enfant

En effet, en plus de comporter des travaux de modernisation du plateau technique chirurgical, comme prévu à l’origine, le projet comportera maintenant l’ajout d’unités de soins, un centre mère-enfant et le rehaussement des différents services de support nécessaires au bon fonctionnement de l’installation. Le centre de cancérologie est l’un de ses ajouts, où il sera possible de recevoir tous les traitements relatifs au cancer, incluant la radiothérapie. On sait que les gens doivent se déplacer vers Laval ou Montréal pour recevoir ces traitements. La ministre a ajouté que le tout sera réalisé en une seule phase.

Révision du projet initial

« Conformément à notre volonté de doter le réseau de la santé et des services sociaux d’infrastructures à la hauteur des besoins de la population et en adéquation avec la réalité actuelle du milieu hospitalier, nous nous sommes engagés à revoir ce projet de modernisation de manière globale et proactive. Ainsi, nous nous assurons d’offrir aux citoyens des services de la plus haute qualité, accessibles, et bien adaptés aux enjeux présents et à venir dans le milieu de la santé. » – Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux.

La modernisation complète de l’hôpital permettra d’optimiser les interventions à faire sur le site et de réduire les délais qu’entraîne un projet en plusieurs phases.

« On peut penser que d’ici 2023, on ferait la première pelletée de terre. Ça demande une

bonne planification pour maintenir les services, tout en faisant la construction et en réduisant les désagréments qu’occasionnent les travaux effectués en milieu hospitalier. Le dossier d’opportunité, qui est en cours d’élaboration, permettra de déterminer les meilleures options pour répondre aux besoins », souligne la ministre.

Tel que prévu le projet d’agrandissement se fera en hauteur et le président directeur général Jean-François Foisy a parlé de la probabilité de construite un stationnement étagé. Celui-ci a d’ailleurs souligné, à l’aube de sa retraite, que ce projet de modernisation et d’agrandissement le rendait fier de conclure sa carrière de cette façon.

« Ce projet de modernisation reflète bien l’engagement de notre gouvernement de faire entrer le réseau de la santé et des services sociaux dans la médecine du vingt-et-unième siècle, en procédant à un vaste chantier de rénovation de nos hôpitaux. Cela témoigne également de nos efforts pour répondre aux besoins croissants de la région, tant sur le plan de l’efficacité et de la sécurité des soins que sur celui de l’accessibilité. » – Sylvie D’Amours.

« La population de Saint-Jérôme, en pleine croissance démographique, pourra bénéficier de ce projet d’envergure qui viendra doter notre région d’un hôpital beaucoup plus moderne, encore mieux adapté à la réalité actuelle. Je salue l’appui de notre gouvernement à une telle initiative, et je réitère mon intention de soutenir le projet au cours des étapes à venir, et ce, jusqu’à sa concrétisation. » – Youri Chassin, député de Saint-Jérôme.

Fini les salles à quatre lits

Le nouveau plan de modernisation comptera 136 lits additionnels aux 255 déjà existants. À cela s’ajoute une révision de la répartition des chambres, dans le but d’offrir un maximum de chambres individuelles avec salle de toilette personnelle. « Il n’y aura plus de chambres à quatre, plus de chambre à trois, et à deux, ça va être l’exception », a souligné la ministre.

L’hôpital sera aussi doté d’un centre mère-enfant adapté aux nouvelles pratiques, notamment des chambres selon le modèle travail-accouchement-récupération-post-partum. Les soins critiques, l’imagerie et d’autres services bénéficieront également d’une bonification. À cela s’ajoute une révision de la répartition des chambres, dans le but d’offrir un maximum de chambres individuelles avec salle de toilette personnelle.

Rappelons que les travaux incluent notamment des secteurs névralgiques de l’hôpital comme le bloc opératoire, la chirurgie d’un jour, l’unité de retraitement des dispositifs médicaux et l’endoscopie. L’analyse des besoins se poursuit afin de compléter l’offre de service de l’hôpital.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Léda Ouellet

    Sa serais fantastique d’ avoir ce genre d’ hôpital

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août