De gauche à droite : Monsieur Antoine Michel LeDoux
|

Metro remet 1 000 $ à l’École polyvalente Saint-Jérôme

Par Lpbw

Le 7 juin 2011, lors d’une remise de bourse officielle, monsieur Patrick Carrier, directeur du Metro de Saint-Antoine, a remis un chèque d’un montant de 1 000 $ à l’École polyvalente Saint-Jérôme pour le projet de récupération des piles alcalines Ça tombe pile, on les récupère!, mis sur pied par les élèves du Programme du premier cycle secondaire (PPCS) du Baccalauréat International.

Le montant total sera réinvestit dans le développement du projet.

 À cette occasion, le président de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, M. Rémy Tillard, a félicité les élèves responsables du projet en mentionnant que le recyclage n’est pas seulement le respect de l’environnement mais le respect tout court.

 Ça tombe pile, on les récupère !, existe depuis quatre ans.  Le projet a été récompensé du prix Coup de cœur 2011 de la Fondation Québécoise en Environnement lors du Salon Jeunes-PROJET de Brossard le 1er mai dernier. Le projet a été initié par l’enseignant d’univers social, Antoine Michel LeDoux, aux groupes du PPCS afin que les élèves vivent des actions concrètes en lien avec leurs préoccupations environnementales, des valeurs propres à ce programme. Mais, «Ce projet leur appartient!» a précisé M. LeDoux. 

 «Ça tombe pile, on les récupère!»

Financé par la fondation Jeunes-PROJET et le Fonds Éco École parrainée par Metro, les objectifs premiers de ce projet ont été de mettre en place à la polyvalente et dans des lieux publics, des boîtes de récupération de piles alcalines, de faire la promotion de l’importance de les recycler et d’en faire la cueillette en vue de les acheminer dans des endroits appropriés comme un écocentre. Ainsi, depuis quatre ans, près de 10 000 piles recueillies à la polyvalente ont été acheminées vers un écocentre de la région. Le projet  comprend deux axes, la sensibilisation et la récupération. Un projet qui prévoit aussi la formation d’une relève, souhaite s’ouvrir vers les cégeps et universités, dispose d’une mascotte «Recharge» entièrement réalisée en matière recyclée par une élève, et propose une animation pour les écoles. (Affiches, livrets d’information, etc.).

Les élèves du PPCS voient grand : ils songent maintenant à implanter leur projet dans les écoles primaires de la CSRDN en plus de s’attaquer au problème de la récupération et du recyclage des cartouches d’imprimantes. Et, pourquoi pas, ouvrir ce projet à toute la communauté.

 La Fondation Jeunes-PROJET et le programme Fonds Éco École

La Fondation Jeunes-PROJET s’est donné pour mission de soutenir la réalisation de projets par les élèves, dans les écoles primaires et secondaires du Québec alors que le programme Fonds Éco École est une initiative de la

société Metro qui a pour but d’encourager la création d’un environnement plus sain et le mieux-être collectif.Depuis son lancement en automne 2009, il mobilise des milliers de jeunes dans toutes les régions du Québec en les encourageant à s’impliquer dans leur école et à faire une différence dans leur communauté.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.