L’agent Pierre Morel nous indique la signalisation aux abords de l’école.

| Par France Poirier

Marcher pour diminuer la circulation près des écoles

Rentrée scolaire

Jeudi dernier, le Service de police de Mirabel lançait sa campagne « Mirabel, à l’école à pied? J’embarque! » afin de favoriser la marche pour se rendre à l’école.
Que ce soit en période de rentrée scolaire, lors d’une tempête, d’une journée de pluie, d’une journée trop chaude, etc., les raisons sont toujours bonnes pour les parents pour aller reconduire leurs enfants à l’école en auto. Cependant, saviez-vous que les écoles et les infrastructures qui les entourent sont conçues d’abord pour les piétons? Les parents qui utilisent leur auto devraient représenter une minorité, alors qu’actuellement, dans l’ensemble des écoles, ils sont surreprésentés.

Témoins de manœuvres dangereuses

Sur place, à l’entrée des écoliers devant l’école À l’Unisson, dans le secteur Saint-Janvier, avec une caméra et accompagnés de policiers, nous avons été témoins de gestes de parents, empressés de déposer leurs petits le plus près possible de l’école, qui ont fait des virages en U ou traversé la rue un peu n’importe où avec leurs enfants alors qu’un policier était présent devant le passage piétonnier. «Les corridors scolaires ont été créés pour permettre aux jeunes de circuler en toute sécurité, et le nombre de parents en voiture qui s’y arrêtent est élevé et dangereux», explique l’agent Pierre Morel, du Service de police de Mirabel.

« Parents poules »

Les parents se font-ils plaisir à eux? Oublient-ils les bienfaits de la marche pour leurs enfants? Êtes-vous de ceux qui disent que c’est une bonne idée, mais qui n’ont pas encore osé? Les policiers de Mirabel ont un plan pour aider les parents. Allez-y une étape à la fois en commençant par déposer vos jeunes sur le parcours des corridors scolaires, même si c’est à quelques pas de l’école. Puis, allongez la distance de marche jusqu’à ce qu’ils quittent votre domicile à pied. Ne transmettez pas de perceptions négatives à vos enfants, démontrez-leur que vous êtes à l’aise de les laisser marcher.

Promotion des corridors scolaires

Les policiers rencontreront cet automne les élèves des 12 écoles primaires de Mirabel pour leur parler de la nouvelle campagne. Ils vous invitent à encourager vos enfants à se rendre à l’école à pied et à valoriser les saines habitudes et le déplacement actif. «Plus il y aura de marcheurs dans les rues, plus ce sera amusant et sécuritaire! », souligne le porte-parole du Service de police.

Quelques consignes à respecter

Pour les écoliers:

  • Marcher le trajet du corridor scolaire une première fois avec ses parents.
  • Ne pas porter d’écouteurs afin d’entendre les véhicules.
  • Utiliser le trottoir dans la mesure du possible et marcher en groupe.
  • Traverser les rues aux intersections.
  • Connaître l’adresse de son domicile et le numéro de téléphone d’au moins un parent.
  • Se méfier des inconnus.
  • Avant de traverser la rue, regarder des deux côtés afin d’établir un contact visuel avec les conducteurs pour s’assurer qu’ils ont vu l’enfant et attendre que ceux-ci s’immobilisent.
  • S’il y a présence d’un brigadier, suivre ses directives.
  • Aviser ses parents d’un changement de situation (demeuré à l’école ou parti chez un ami).

En tant que parent:

  • Favoriser les déplacements à pied.
  • S’il est nécessaire d’y aller en auto, utiliser les débarcadères prévus pour les parents.
  • Ne pas entraver la zone de sécurité aux abords de la traverse piétonne.
  • De la voiture, toujours faire sortir votre enfant du côté de la rue longeant la cour d’école ou le corridor scolaire.
  • Après avoir déposé ses enfants, penser aux autres enfants qui marchent dans les rues. Ne pas retomber tout de suite en mode travail!

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.