Une manifestation a eu lieu près de l'oléoduc d'Endbridge

Manifestation aux abords de l'oléoduc d'Endbrige à Mirabel

ENVIRONNEMENT. Une manifestation organisée par la Coalition vigilance oléoduc s’est déroulée à Mirabel, ce samedi 22 août. La soixantaine de citoyens présents avaient comme objectif de dénoncer des tests hydrostatiques effectués ce jour-là sur la ligne 9B pipeline d’Endbrige.

«Ces test ne respectent pas les standards de l’industrie» affirme leur porte-parole, Jean Léger. «Et notre inquiétude est grande que le projet d’inversion du flux de l’oléoduc aille de l’avant sur la base de résultats provenant de tests non sécuritaires».

Selon Jean Léger, la compagnie aurait réussi dans les dernières semaines à convaincre l’Office National de l’énergie de baisser le standard des tests visant à vérifier la solidité de l’oléoduc. «Nous, on pense que ce sont des test bidon. De plus, procéder à quelques tests sur une portion qui équivaut à environ 10% de la longueur totale du pipeline, ce n’est pas assez pour juger si la structure dans son entier est sécuritaire.»

Impossible pour les manifestants de voir ce qui se tramait derrière l’immense clôture grillagée habillée d’un rideau noir. Les lieux étaient de plus gardés par une firme de sécurité, qui prenait en note les plaques d’immatriculation des voitures des manifestants.

«On est quand même content de l’impact de la manifestation,» dit Jean Léger. «Et pour la suite des choses, il faudra voir ce qui se passe à l’issue des élections fédérales. Les partis d’opposition sont tous d’avis de faire hausser les standards de sécurité et les normes environnementales.»

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.