(Photo : Courtoisie)

Levée de fonds pour les réfugiés ukrainiens

Par Simon Cordeau

La comité Ukraine Laurentides souhaite recueillir 50 000 $ en janvier et février pour continuer d’accueillir des familles de réfugiés ukrainiens. L’année dernière, la campagne avait récolté 62 600 $. C’est sans compter les dons et services offerts par des bénévoles, des organismes et des entreprises de la région.

« Cette action humanitaire doit se poursuivre, car les besoins sont nombreux pour l’accueil et l’intégration de ces familles dans notre belle région des Laurentides », souligne André Daoust, curé de Sainte-Adèle.

Un toit pour quatre familles

• La famille Kotyc est hébergée à Saint-Sauveur grâce à la générosité d’un paroissien.

Le comité Ukraine Laurentides a pu accueillir et soutenir quatre familles ukrainiennes en 2022. En mars dernier, la famille Viau-Lysenko, composée des deux parents et de trois enfants, a été d’abord hébergée au presbytère de Sainte-Adèle. En août, elle a aménagé à Saint-Sauveur.

On a d’ailleurs réaménagé le presbytère pour qu’il soit plus accueillant et confortable. Il accueille maintenant la famille Zaplatynskii, de deux parents et trois enfants, jusqu’au 30 juin prochain.

Pendant l’été, la Ville de Prévost et la paroisse Saint-François-Xavier ont aussi transformé le deuxième étage de leur presbytère en logement gratuit. Mme Iryna Sapuzhac et ses trois enfants y ont emménagé en août dernier.

Finalement, l’Association ukrainienne des Laurentides cherchait une maison pour accueillir la famille Kotyc, composée des deux parents, de la grand-mère maternelle et de deux enfants. Un généreux paroissien a accepté de louer à prix modique sa vieille maison sur la rue Principale à Saint-Sauveur.

Donner de l’aide

Des 62 600 $ récoltés en 2022, seuls les deux tiers ont été dépensés à ce jour. Le curé Daoust souligne aussi la solidarité de nombreux bénévoles et organismes. Au-delà des dons monétaires, leur générosité a permis de meubler les logements, de vêtir les familles et de les transporter, entre autres.

« Nous avons aussi aidé ponctuellement trois autres familles ukrainiennes qui ont aménagé dans la région. Elles avaient des besoins urgents à combler », ajoute le curé. Selon lui, cette aide humanitaire doit se poursuivre. « Nous sommes à la recherche d’autres opportunités de logements afin d’accueillir quelques autres familles. Car la guerre continue de faire des victimes et notre solidarité doit continuer. »


Pour faire un don :

Un reçu aux fins de l’impôt sera émis.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *