Chez les personnes avec des symptômes, les tests antigéniques de marque BTNX ont une sensibilité moyenne de 95 % et une spécificité de 98 %.

| Par Charlier Mercier

Les tests rapides qui débarquent en pharmacie sont-ils fiables?

La semaine dernière, en moyenne 300 boîtes de tests rapides de marque BTNX pour détecter la COVID-19 ont été distribuées par pharmacie, au Québec. Un autre 300 boîtes par pharmacie devraient être livrées cette semaine et la même quantité est prévu la semaine prochaine. Mais à quel point ces tests sont-ils précis ?

Ce sont trois millions de trousses contenant chacune cinq tests antigéniques, connus sous le nom de « tests rapides », qui devraient encore débarquer cette semaine dans les pharmacies de la province.

Une boîte est offerte gratuitement à toute personne de 14 ans et plus, par 30 jours, selon les disponibilités. La semaine dernière, toutes les pharmacies ont rapidement été en rupture de stock.

« On pense que d’ici la fin de janvier, on va avoir 12 millions de tests en pharmacie », rapporte Benoit Morin, président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires. « Le gouvernement devrait en avoir environ 18 millions qu’il va distribuer à travers les écoles et les garderies ».

Des tests antigéniques efficaces ?

Chez les personnes avec des symptômes, les tests antigéniques de marque BTNX ont une sensibilité moyenne de 95 % et une spécificité de 98 %, selon Mikaël Poirier, chercheur au Département de microbiologie et d’infectiologie de l’Université de Sherbrooke, qui cite une étude états-unienne.

Cela signifie qu’en moyenne 5 % des tests sont des faux négatifs, soit des contaminations à la COVID-19 que le test ne détecte pas. Et en moyenne, seulement 2 % des tests sont des faux positifs, soit des personnes dont le test déclare faussement malade.

Chez les asymptomatiques, la sensibilité des tests diminue, mais leur sensibilité reste stable, selon Tatiana Scorza, directrice de l’unité de programme en biologie de l’Université du Québec à Montréal.

« Ceci suggère indirectement que les personnes avec des symptômes ont plus de charges virales. Pour cette raison les protéines (antigènes) du virus sont détectées avec plus de certitude par le test antigénique (car il y en a plus) », a fait savoir Mme Scorza par courriel.

Les tests RT-PCR, celui qui est effectué dans les centres de dépistage par des professionnels de la santé, disposent d’une technologie beaucoup plus sensible et précise. Les résultats peuvent toutefois être disponibles plus de 24 h après le prélèvement. En comparaison, les tests antigéniques révèlent le résultat en une quinzaine de minutes seulement et peuvent être réalisés à la maison.

Recommandations

Mme Scorza n’a qu’une seule recommandation : « Si le contact avec un malade a eu lieu (ou avec quelqu’un positif), j’attendrais 4 à 5 jours avant de faire un test antigénique ou avant de me rendre à l’université, par exemple ».

Si on présente des symptômes de la COVID- 19, il est préférable d’envoyer quelqu’un aller chercher des tests en pharmacie à notre place, rappelle M. Morin. Dans le contexte où leur nombre est très limité, il n’est pas le moment de faire des réserves, ajoute-t-il.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.