|

Les résidents du Pavillon Sainte-Marie seront relocalisés

Par lpbw

SANTÉ. Le Groupe Champlain et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides ont annoncé la relocalisation des résidents du Pavillon Sainte-Marie situé à Saint-Jérôme en raison de la vétusté des infrastructures.

«Cette décision permettra d’offrir des milieux de vie plus adaptés aux besoins actuels de ces personnes présentant une déficience intellectuelle ainsi que des troubles de santé mentale et physique», pouvait-on lire dans le communiqué.

Ainsi, les 63 résidents du Pavillon Sainte-Marie seront relogés, soit en centre d’hébergement de soins de longue durée, au sein d’une unité spécifique du Centre de services de Rivière-Rouge, ou encore en ressource intermédiaire. Les familles des résidents et le personnel de l’établissement ont été rencontrés par les directions du Pavillon Sainte-Marie et du CISSS des Laurentides afin de les informer de cette décision.

De vives inquiétudes

Le député de Saint-Jérôme et chef de l’opposition officielle, Pierre Karl Péladeau, et le député de Labelle et porte-parole de l’opposition officielle responsable de la région des Laurentides, Sylvain Pagé, se sont dits inquiets à la suite de cette annonce.

«L’intérêt des résidents devrait primer et nous souhaitons que cette relocalisation se fasse en tout respect. Nous demeurerons vigilants et à l’écoute et nous questionnerons le CISSS afin de veiller aux besoins des résidents et de leur famille», a mentionné Pierre Karl Péladeau.

Pour le député de Labelle qui avait procédé à l’annonce en 2013, au nom du Parti Québécois, de la reconstruction et du changement de vocation du Pavillon Sainte-Marie, le ministre ne doit pas laisser tomber les personnes présentant une déficience intellectuelle et des troubles de santé mentale et physique et il doit tenir compte des besoins particuliers des aînés. «Alors que notre gouvernement proposait l’amélioration du milieu de vie des résidents et un meilleur équilibre de l’offre de soins et l’ajout de places, le ministre doit se rendre compte que les besoins sont encore plus importants aujourd’hui. Nous pressons le ministre d’agir dans les meilleurs délais et également, de procéder à l’ajout de nouvelles places en CHSLD. C’est pressant M. Barrette», a ajouté Sylvain Pagé.

Avec humanité et respect

La relocalisation des résidents aura lieu graduellement au cours des prochaines semaines. Ceux-ci seront pris en charge par le personnel du CISSS des Laurentides qui dispose d’une expertise pour ces usagers.

Les besoins spécifiques de chaque résident seront analysés, et ce, en collaboration avec les familles. Le meilleur scénario sera ainsi identifié dans le but d’offrir un nouveau milieu de vie qui répond bien aux besoins spécifiques de chaque usager, tout en leur offrant le confort ainsi que les soins et services nécessaires à leur bien-être

«Nous sommes conscients qu’un tel changement peut être déstabilisant pour ces personnes. Nous veillerons donc à les rassurer et à les accompagner tout au long de ce processus», a indiqué la présidente-directrice générale du Groupe Champlain qui administre le Pavillon Sainte-Marie, Christine Lessard.

Réaffectations

Les employés permanents du Pavillon Sainte-Marie seront réaffectés dans le CISSS des Laurentides, et ce, en respectant les règles de replacement du personnel telles que définies à l’intérieur des conventions collectives en vigueur actuellement.

Les députés ont indiqué qu’ils suivront de près la réaffectation des employés du CISSS qui sont directement touchés par la relocalisation des résidents dans d’autres ressources de la région des Laurentides.

Texte: Carole-Anne Jacques

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.