|

Le Vice Versa accueille d'urgence 13 sinistrés

Par lpbw

ENTRAIDE. En avril dernier, les employés du Vice Versa à Saint-Jérôme ont réussi un tour de force en accueillant d’urgence 13 personnes qui ont dû être relocalisées à cause d’une infiltration d’eau à la Résidence Brise des vents.

Vendredi le 22 avril, le CISSS des Laurentides demande à la résidence pour personnes retraitées si elle peut recevoir ces sinistrés le lundi suivant. La directrice générale du Vice Versa, Nathalie Daigle, appelle alors ses partenaires et convoque une rencontre d’urgence en après-midi.

«Finalement, on a appris qu’ils voulaient les relocaliser le soir même», raconte Mme Daigle.

Son équipe s’active. Après avoir ciblé un espace au rez-de-jardin pour accueillir les nouveaux résidents, le personnel doit acheter tout l’équipement nécessaire pour la cuisine: frigo, lave-vaisselle, grille-pain, bouilloire.

Il fallait également penser à faire plus de repas, acheter des rideaux pour les appartements, changer les serrures, aménager un petit salon et faire le ménage.

«Croyez-le, croyez-le pas, mais grâce à notre beau travail d’équipe et au support de collègues d’autres résidences, nous avons réussi à accueillir tout le monde la soirée même», rapporte Mme Daigle.

«Nous avions vraiment le sentiment d’aider. On s’est reviré de bord sur un dix sous. C’est notre force au Réseau Sélection. Tout le monde a collaboré», poursuit-elle.

Cette opération n’a pas été facile d’autant plus que les gens qui vivent à Résidence Brise des vents à Saint-Janvier sont des personnes en perte d’autonomie.

Le personnel de cette résidence a également été transféré au Vice Versa.

Au Vice Versa pour quelques semaines

Au CISSS des Laurentides, on se réjouit de la tournure des événements. «Lorsqu’il arrive une situation comme celle-là et que nous sommes capables de nous revirer de bord afin que les gens ne soient pas déstabilisés, c’est vraiment très bien. Nous souhaitons toujours que la clientèle reste ensemble durant la période où elle est relocalisée», souligne Myriam Sabourin, agente d’information.

Le CISSS a demandé l’aide du Vice Versa puisqu’il sait que la résidence a l’espace nécessaire. «Nous avons une belle collaboration avec eux», note Mme Sabourin.

Les personnes relocalisées regagneront leur résidence d’ici quelques semaines lorsque les travaux seront terminés.

Notons qu’un seul résident de la Résidence Brise des vents n’a pu être hébergé au Vice Versa puisqu’il demandait trop de soins.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.