|

Le taux de taxe donne à nouveau lieu à de vives tensions

Par lpbw

PRÉVOST. Le ton a encore monté au conseil municipal de Prévost, lundi soir, autour du taux de taxation pour l’année 2016.

Des citoyens se sont présentés devant leurs élus pour critiquer la hausse de 4,41 % en lien avec le dépôt du nouveau rôle d’évaluation puisque le taux de taxation reste le même qu’en 2015, soit à 0,68$ par tranche de 100$ d’évaluation.

«Mes revenus et ceux des citoyens n’augmentent pas à ce taux-là», a déploré Michel Boulay.

«Depuis que je suis à ma pension, j’ai perdu environ 30% de mon pouvoir d’achat, a ajouté un autre citoyen. L’argent ne me sort pas par les oreilles. Le monde a un budget à suivre, s’il y a un moyen de payer moins cher, tant mieux».

Le maire Germain Richer, qui a voté pour l’amendement du conseiller Gilbert Brunet qui faisait passer le taux de taxe de 0,68$ à 0,65$ lors de la dernière séance du conseil en décembre, s’est montré compatissant.

«Avec un nouveau rôle d’évaluation, il aurait été justifié et vigilant de baisser le taux de taxe. Partout dans la région, les villes l’ont fait», a affirmé M. Richer.

«Normalement, on fait un budget, on regarde nos revenus et on essaie de couper dans nos dépenses. On est capable à 65 cennes».

Les propos du maire ont fait réagir le conseiller municipal Joël Badertscher. «On n’a jamais travaillé sur un scénario à 65 cennes. Nous avons demandé des coupures de 500 000 $ à nos directeurs de service. Ils nous ont dit que si on coupait au-delà de ce montant, on allait couper dans les services de la Ville. J’ai demandé à quel endroit nous allions couper et ils ne le savaient pas», a indiqué l’élu qui juge l’amendement de M.Brunet aucunement réfléchi.

«Vous êtes ignorant!»

Après cet échange, un citoyen a pris la parole au micro. Le conseiller Badertscher a alors voulu répondre, mais le maire lui a coupé la parole sèchement. «Vous êtes ignorant! a-t-il pesté. Nous vous avons déposé les tableaux (indiquant les trois simulations de taux de taxation)».

M.Badertscher s’est offusqué et a monté le ton. «Monsieur le maire, je vous prierais de faire respecter le décorum s’il vous plaît !»

Malgré l’avertissement du conseiller, M. Richer a poursuivi. «Vous dites qu’on n’a jamais parlé d’un scénario à 65 cennes, ce qui est faux. C’est de l’ignorance !», a-t-il lancé vigoureusement.

Son collègue n’a pas démordu. «J’aimerais que vous retiriez vos paroles injurieuses», a-t-il répliqué, proposant une motion de blâme contre le maire.

«Des enfantillages»

Un citoyen dans la salle a réagi à cet accrochage entre les deux élus. «Ce sont des enfantillages. Je n’ai jamais vu ça. On vient ici pour parler de choses sérieuses et vous vous engueulez tout le temps. Ça n’a pas d’allure».

Le maire Richer a conclu la période de questions en servant un avertissement à la population, écorchant du même coup les conseillers indépendants qui ont appuyé l’amendement faisant passer le taux de taxe à 0,68 $. «Vous allez voir vos comptes de taxes, si ça continue, ça ne sera pas drôle !»

Une séance extraordinaire du conseil municipal se tiendra le 18 janvier à 19h30 pour l’amendement du budget.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.