| Par Rédaction

Le ROCL souligne la Journée mondiale de la justice sociale

Justice sociale et les droits fondamentaux

 
Françoise Le Guen – Le Regroupement des organismes communautaires des Laurentides (ROCL) soulignait au Centre Lafontaine la Journée mondiale de la justice sociale et rappelait les objectifs de la campagne Engagez-vous pour le communautaire.
La justice sociale et les droits fondamentaux sont au cœur du travail des organismes communautaires des Laurentides et c’est par le biais de l’animation d’un jeu collectif sur la justice sociale que le ROCL, entouré d’une quarantaine de représentants de groupes membres, a démontré qu’un ensemble de facteurs influençaient inéquitablement le parcours des êtres humains qui naissent supposément libres et égaux en dignité et en droits. « Un jeu qui vient souligner que nous sommes encore aux prises avec les inégalités sociales, souligne Laurie McFall, présidente du ROCL. Promouvoir la justice sociale ne consiste pas seulement à augmenter les revenus ou à créer des emplois… C’est une question de droits, de dignité, de liberté d’expression et d’autonomie économique, sociale et politique. Ça prend une volonté politique pour faire en sorte que les enjeux systémiques qui créent la pauvreté soient enrayés et que les élus respectent les droits fondamentaux ».

Des besoins criants

Dans son discours, la présidente a rappelé que les groupes communautaires sont sur la ligne de front pour soutenir les personnes vulnérables et pour répondre aux besoins criants de la population, alors que les services publics et les programmes sociaux sont mis en périls, privatisés, de plus en plus coûteux ou difficilement accessibles et que le filet social s’effrite. « Nous recevons actuellement dans nos organismes des personnes très vulnérables, en détresse, et nous avons de la difficulté à répondre aux besoins. Dans les Laurentides, on parle de près de 1200 travailleuses et travailleurs qui contribuent au progrès social et au mieux-être de la population à travers leurs 200 000 interventions annuelles. Les élus doivent reconnaître et soutenir ce travail », a-t-elle déclaré.

La campagne

Améliorer les conditions de vie de la population et d’assurer le respect des droits, sont aussi les objectifs de la campagne Engagez-vous pour le communautaire qui se déroule depuis 2016. Une campagne qui fait valoir l’importance que le gouvernement soutienne adéquatement l’action communautaire autonome (ACA) par l’augmentation des financements et du respect de leur autonomie, tout en réinvestissant dans les services publics et les programmes sociaux. 475 millions $ de plus annuellement sont réclamés pour que les 4000 organismes d’action communautaire autonome retrouvent leur capacité d’agir et puissent assumer pleinement leur mission.
Dans les Laurentides, les 140 organismes en santé et services sociaux financés par leProgramme de soutien aux organismes communautaires (PSOC) reçoivent 25 M$ annuellement. Ils attendent toujours le 11 M$ supplémentaire annoncé en 2010 par le CISSS, et ce pour pouvoir répondre à leurs besoins de base. Seulement 700 000 dollars ont été attribués en 2018. Par ailleurs, ces organismes ont évalué leur besoin réel à 16 M$ supplémentaires.
Le ROCL est un regroupement de 150 organismes d’action communautaire autonome qui œuvrent dans les Laurentides.

Laurie McFall, présidente du Regroupement des organismes communautaires des Laurentides (ROCL).

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août