|

Le Renouveau Prévostois veut faire bouger le CRTC

Par lpbw

SERVICE. Le Renouveau Prévostois interpelle le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) concernant l’absence de service Internet haute vitesse «fiable et abordable» dans un secteur de Prévost.

Selon le chef du parti, Paul Germain, 2 500 habitants, des secteurs des lacs sont touchés par ce problème. «Aucun câblodistributeur n’y fournit Internet haute vitesse, est-il écrit dans un mémoire envoyé au CRTC au début du mois de février. Le seul câblodistributeur présent est une compagnie des maritimes: Eastlink. Malgré qu’Eastlink ne donne pas le service haute vitesse et ne fournit qu’une douzaine de postes de télé, son territoire semble protégé».

Le mémoire rapporte que la compagnie a de la difficulté à offrir des services en français et en anglais «à un endroit où 95 % de ses clients sont francophones». «Il faudrait que les municipalités puissent tasser ces compagnies ou qu’ils perdent leur protection de territoire si elles ne fournissent pas le minimum de services», a ajouté le notaire Germain lors d’une entrevue téléphonique avec TC Media qui est convaincu que plusieurs communautés au pays vivent cette situation.

Les lacunes du Wi-Fi

Ces résidents doivent donc se tourner vers Internet haute vitesse par Wi-Fi ou par réseaux cellulaires, affirme Paul Germain. Toutefois, il ajoute que ces services comportent plusieurs lacunes telles que l’offre pauvre par rapport aux fournisseurs traditionnels, les prix élevés, les montagnes qui nuisent à la connexion et les fils de fibre optique rongés par les écureuils.

Selon le Renouveau Prévostois, cette situation entraîne la dévaluation des propriétés et de la valeur foncière, les tarifs exorbitants pour les petites entreprises ainsi que les risques de relocalisation d’entreprises et de citoyens. «De plus, le service par Wi-Fi et ses ondes électromagnétiques rencontrent à tort ou à raison un problème d’acceptabilité sociale», ajoute le parti municipal.

Ne plus attendre

Selon M. Germain les communautés locales ne peuvent plus attendre les initiatives du privé ou de l’État pour espérer avoir Internet haute vitesse et un service de télévision adéquat. «Le critère de la profitabilité du réseau filaire à court terme ne doit plus être un frein à l’élargissement du réseau aux petites communautés», est-il écrit dans le mémoire.

Le chef du parti souhaite être invité par le CRTC à présenter son mémoire sur la place publique.

Notons qu’en septembre dernier lors de la campagne électorale fédérale, le Renouveau Prévostois avait interpellé les candidats du comté sur cet enjeu.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.