|

Le Renouveau prévostois tient sa première assemblée

Par lpbw

POLITIQUE. Le notaire Paul Germain a affirmé vouloir « rétablir la démocratie à Prévost» en marge de la première assemblée annuelle du Renouveau prévostois, dimanche.

Le chef de la formation politique compte le faire en misant sur quatre conditions: la transparence, le dialogue avec les résidents, la participation citoyenne et l’imputabilité des dirigeants de la ville. Son parti qui a été fondé en août dernier permettra aux résidents de consulter les documents dont se servent les dirigeants pour gérer la municipalité tels que les appels d’offres, les soumissions, les factures des fournisseurs et les informations comptables, a-t-il souligné.

M.Germain a profité de l’événement pour tirer à boulets rouges sur le conseil municipal. « Il semble qu’à Prévost nous n’avons d’autre choix que d’être d’accord ou de nous taire. Notre ville est tout simplement gouvernée sans nous», affirme celui qui estime que l’administration actuelle « nous maintient à distance et nous garde dans l’ignorance».

Afin d’«accroître l’imputabilité des élus», son parti exigera que ses candidats s’engagent à honorer une pétition dans laquelle 25 % des électeurs inscrits sur la liste électorale demanderaient leur départ, a-t-il mentionné.

Lors de l’assemblée qui se tenait aux Sentiers commémoratifs de Prévost, Myriam McDuff, Georges Carlevaris, Michèle Guay, Pierre Daigneault, Diane Guay, Mathieu St-Jean, Marcel Poirier, Nancy Bellemare et André Boudreau ont été élus au sein du comité de direction.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.