|

Le Quartier Montmartre prend forme

Par Mychel_lapointe

Des résidants du Domaine Parent à Saint-Jérôme ont été étonnés d’entendre au cours des derniers jours un branle-bas de combat à l’extrémité Est de la rue Pageau où des arbres de 80 ans et plus ont été coupés pour faire place à un nouveau projet de développement domiciliaire.

Renseignements pris auprès des autorités de la Ville de Saint-Jérôme, il s’agit de l’amorce du projet du Quartier Montmartre qui sera réalisé en différentes phases par le promoteur Construction Voyer & Tremblay inc à qui on doit d’autres projets à Saint-Jérôme au cours des dernières années.

Large quadrilatère Échelonné sur quelques années, le projet du Quartier Montmartre couvre un large quadrilatère délimité par la rue Martine à l’ouest, la rue Pageau au sud, la rue Ouimet au nord et le ruisseau des Prairies à l’est. Afin de respecter la bande riveraine, des sentiers de gravier seront aménagés le long du ruisseau des Prairies.

Pour la phase I qui s’amorcera sous peu, on parle d’une centaine de maisons unifamiliales isolées, de maisons jumelées et en rangée, ainsi qu’un espace prévu pour un parc. Comme on l’avait fait au parc Schultz, on aménagera un bassin de rétention naturel.

Nous avons tenté de rejoindre M.Jean-Sébastien Tremblay de Construction Voyer & Tremblay pour avoir ses commentaires dans le dossier. Nos appels étaient demeurés sans réponse au moment d’aller sous presse.

Pas une coupe à blanc

Par ailleurs, pour le maire de Saint-Jérôme, M.Marc Gascon, il faut savoir concilier poursuite du développement et respect de la nature, dans la mesure du possible. «Il est dans les normes ministérielles de poursuivre le développement de la municipalité à même le milieu bâti. Nous pensons que les propriétaires fonciers ont le droit de développer les terrains qui sont disponibles, mais en fonction d’une logique précise…» de noter le maire.

Ce qui ne veut pas dire pour autant, considère le maire Gascon, que ce développement doit se faire n’importe comment, sans se soucier de l’environnement. «En vertu de nos règlements de construction, le promoteur a l’obligation de conserver certains arbres. Il doit identifier les arbres qui seront conservés et s’y conformer. Il n’est pas question de coupe à blanc. Il faut respecter certaines normes…» indique M.Gascon.

Parlant de normes, on retrouve à proximité du site en question le ruisseau des Prairies qui est protégé en vertu du plan de gestion des cours d’eau et des milieux humides de la Ville de Saint-Jérôme.

Pour le maire, pas question d’y déroger. «La politique s’applique à tous les promoteurs qui développent dans les limites de la Ville de Saint-Jérôme. Les promoteurs n’auraient pas les autorisations pour bâtir s’ils ne s’y conformaient pas. À plus forte raison que la politique est intégrée au schéma d’aménagement de la MRC de la Rivière-du-Nord…» précise le maire Gascon.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.