(Photo : Courtoisie)
La conférence de presse se déroulait au siège social du ministère des Transports à Saint-Jérôme. De gauche à droite : monsieur Youri Chassin, madame Nadine Girault, madame Sylvie D’Amours et madame Agnès Grondin.
|

Le MTQ dévoile les projets d’investissements routiers pour 2022-2024

Par Charlier Mercier

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé, le vendredi 11 mars, le financement de 85 projets routiers dans les Laurentides, totalisant une somme de 323 millions de dollars sur 2 ans.

Afin d’assurer une amélioration du transport routier dans la région, le MTQ déclare que les sommes seront réparties à travers des projets de réfection des chaussées, de reconstruction de ponts et d’asphaltage à travers la région.

Des « retombées significatives pour la région »

La ministre responsable de la région des Laurentides, Mme Nadine Girault, se dit extrêmement fière du travail accompli. « Nous répondons de manière concrète aux besoins soulevés par les citoyens et les élus de la région. Cet engagement ferme de la part de notre gouvernement aura des retombées tangibles et positives qui profiteront à toute la collectivité, et j’en suis très heureuse. La mise en oeuvre de ces nombreux projets permettra aux usagers de bénéficier de déplacements plus efficaces et sécuritaires et améliorera ainsi leur qualité de vie. C’est avec grand intérêt que je suivrai le développement de ces travaux au cours des prochaines années », déclare-t-elle.

Le ministre des Transports, M. François Bonnardel, croit que ces investissements sont nécessaires pour les régions. « Le secteur des transports ainsi que le maintien et l’amélioration de l’état des routes et des infrastructures constituent un levier majeur pour la vitalité de nos régions. Les chantiers jouent un rôle considérable dans la création d’emplois de qualité, le développement touristique et commercial ou tout simplement dans notre quotidien », explique-t-il dans un communiqué.

Des investissements insuffisants

Pour le préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord, M. Xavier- Antoine Lalande, les investissements annoncés sont insuffisants : « Ça fait plusieurs années que les préfets des Laurentides font pression pour que le rôle et le poids démographique des Laurentides soient représentés dans les investissements des différents ministères ». Il explique qu’après avoir fait plusieurs rencontres avec les personnes concernées afin de mettre de l’avant les besoins des Laurentides, « c’est le statu quo ».

« C’est sûr que le gouvernement va dire : ‘’Nous augmentons les investissements.’’, mais ils les ont augmentés partout au Québec. Moi, quand je vois d’autres régions moins populeuses recevoir plus d’argent auprès du MTQ, on ne peut pas se montrer satisfait de ça », déclare M. Lalande à la suite de la conférence de presse.

De son côté, Mme Nadine Girault considère que les investissements ont été calculés de façon juste. « Ce qu’on essaie de faire, c’est d’allouer l’argent en fonction de la population d’une part, aussi en fonction de ce qu’on veut faire comme amélioration. Et dans les Laurentides, quand on regarde en pourcentage de croissance par rapport aux autres régions, on est 2e. » Elle souligne d’ailleurs qu’outre la croissance démographique, c’est aussi l’ampleur du réseau routier qui sert à déterminer la taille des investissements.

Voici la répartition des investissements du MTQ dans les Laurentides (sur un total de 323 161 000$)

54 % -> Pour un réseau sécuritaire et efficace à la suite de recommandations du Bureau du coroner;

25,8 % -> Pour le bon état des structures;

20 % -> Pour le bon état des chaussées;

0,2 % -> Pour « le maintien en bon état de structures et de ponceaux situés sur des emprises ferroviaires abandonnées ».

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.