|

Le groupe Allo fait son «coming out»

Par lpbw

HOMOPHOBIE. Le 17 mai dernier, différents partenaires se sont donnés rendez-vous à la Place de la Gare à Saint-Jérôme afin de lancer le groupe Allo, dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Ce dernier vise à offrir du soutien aux jeunes lesbiennes, gays, bis, trans, en questionnement (LGBTQ) et aux jeunes provenant de familles homoparentales et tous leurs alliés. En plus, souvent stigmatisées par les stéréotypes, les personnes homosexuelles et trans vivent de l’intimidation et de la violence dans leurs milieux. Il est difficile pour ces jeunes de sortir du placard et le processus vers l’acceptation est long et parfois très difficile. En ce moment, les jeunes LGBTQ doivent se rendre dans Lanaudière ou à Montréal pour obtenir des services adaptés. C’est pourquoi un projet comme le groupe Allo est vraiment nécessaire dans les Laurentides.

Le groupe Allo est issu d’une collaboration entre le Carrefour Jeunesse-Emploi Thérèse-De Blainville, le Centre Sida Amitié des Laurentides et la Maison des jeunes de Blainville. Les intervenants de ces trois organismes unissent leurs efforts pour démystifier la diversité sexuelle, lutter contre l’homophobie et l’hétérosexisme ainsi que pour accompagner les jeunes LGBTQ dans l’acceptation et l’affirmation de leur orientation ou de leur identité sexuelle en créant le groupe Allo.

Le groupe Allo se réunit d’une à deux fois par mois. La première rencontre s’adresse aux 12-17 ans et a lieu une fois par mois à la Maison des jeunes de Blainville, tandis que la seconde rencontre se tient le dernier jeudi du mois pour les 18 ans et plus au Centre Sida Amitié. Ces rencontres ont pour but d’informer, de normaliser et d’aider les jeunes dans leur cheminement personnel d’acceptation et d’affirmation de soi. L’homophobie et la transphobie sont encore bien trop présentes en 2016 malgré de grandes avancées sociales en ce qui a trait aux droits des minorités sexuelles (par exemple, le droit à l’union, au mariage et à l’adoption).

Communauté LGBT

Ainsi, le projet de créer une communauté LGBTQ et ses alliés dans les Laurentides peut répondre à un besoin spécifique de cette clientèle en leur offrant un milieu ouvert et sécuritaire où les jeunes peuvent être eux-mêmes sans crainte d’être jugés. Également, les jeunes ont accès à des intervenants agissants à titre de modèles positifs qui sont en mesure de les accompagner ainsi que leurs parents sur le chemin d’une vie saine. (F.P.)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.