Le Forum jeunesse des Laurentides voué à disparaître

Par Lpbw

FINANCEMENT. Le gouvernement du Québec a annoncé ce mercredi matin qu’il ne financera plus les forums jeunesse du Québec, ce qui signifie la fin imminente de ces 19 organismes voués aux jeunes.

Au Forum jeunesse des Laurentides, quatre employés perdront leur emploi. Des mises à pied progressives pourraient être effectuées. « Nous ne sommes pas prêts à mettre la clé sous la porte ce soir, mais on sait qu’il va y avoir une fin d’une manière ou d’une autre», a commenté Chantal Moutou, directrice générale de l’organisme, lors d’une entrevue téléphonique avec le Journal Le Nord.

Celle-ci devait avoir une rencontre spéciale cet après-midi avec le conseil d’administration du Forum jeunesse afin d’adopter un «plan de match».

« On va voir comment on va fermer les livres et parler de la transition», a-t-elle affirmé, ajoutant que l’organisme pourrait même être maintenu en allant chercher du financement ailleurs.

Une chose est certaine: Chantal Moutou déplore la façon dont le gouvernement a traité les Forums jeunesse.

« Jusqu’à tout récemment, on était, pour le gouvernement, des fers de lance, un organisme de jeunes engagés et impliqués. On était plein de belles choses. On a l’impression que le gouvernement a remis en question le bien-fondé des Forums», a-t-elle déploré, reprochant au gouvernement d’avoir laissé les Forums Jeunesse dans l’ignorance pendant des semaines concernant leur avenir.

Mme Moutou rappelle que le Forum Jeunesse Laurentides avait développé « deux expertises primordiales»: la gestion du Fonds régional d’investissement jeunesse (FRIJ) et la participation citoyenne.

Sans budget de fonctionnement, l’organisme ne pourra plus poursuivre ses mandats.

Carrefours jeunesse emploi

La somme de 20 millions $ qui était destinée aux forums jeunesse sera transférée aux 110 carrefours jeunesse emploi du Québec, a annoncé Sam Hamad, ministre du Travail de l’Emploi et de la Solidarité sociale ce matin.

« Au Québec, il y a 200 000 jeunes de 15 à 29 ans qui ne sont ni à l’emploi ni aux études. Ce que nous voulons, c’est un service direct pour les jeunes et on veut qu’ils se mobilisent», a affirmé le ministre lors d’un point de presse.

Sur ces 20 millions $, 15 millions $ seront destinés à la persévérance scolaire, aux jeunes en difficulté et aux projets d’entrepreneuriat.

Le reste du montant ira pour des projets dans la communauté et dans les écoles du Québec.

Malgré la situation, le Forum tiendra tout de même son événement annuel de reconnaissance des Coups de cœur jeunesse prévu le 30 avril prochain.

« Il est important pour nous de limiter l’impact de cette décision sur les jeunes. La reconnaissance des gestes d’implication citoyenne est un mandat qui nous est cher depuis plusieurs années et Les Coups de cœur jeunesse 2015 seront une belle occasion de souligner une dernière fois, les bons coups de la jeunesse de notre région », estime Chantal Moutou.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *