| Par lpbw

«Le facteur déterminant va être l'eau» – Matthieu Ledoux

SAINTE-SOPHIE. Selon Matthieu Ledoux, le directeur général de Sainte-Sophie, le promoteur qui a déposé la demande de dérogation mineure, Sacha Gagné, pourrait présentement construire une maison sur le terrain. Toutefois, il demande que soit annexé à son lot un bout du terrain qui devait servir pour une rue projetée qui ne se fera jamais.

«Ensuite, ce lot pourrait être divisé pour construire deux maisons. Le propriétaire nous dit aussi qu’il ferait sur cette rue un parc avec un beau sentier qui rejoindrait les deux rues», nous dit M. Ledoux précisant que le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) était favorable à ce projet-là.

En attente

Ce dernier reconnaît cependant que les gens du secteur sont venus s’opposer massivement à ce projet pour deux raisons: «La première, légitime, est qu’ils nous disent qu’ils n’ont déjà pas de pression d’eau. Ils craignent que, si on ajoute des maisons avec un logement accessoire, ils aient encore plus de problèmes». Notez que c’est un aqueduc privé qui dessert ce secteur. «De notre côté, on a regardé avec Aqua-Gestion inc., le propriétaire de l’aqueduc, qui nous dit que tout est beau pour d’autres maisons. À la suite des craintes partagées par les citoyens du secteur visé, nous avons fait appel au ministère de l’Environnement (MDDELCC) relativement à la conformité du puits communautaire et de sa capacité. Aqua n’est pas redevable à la municipalité, mais au ministère qui va aller faire des tests de pression et voir la capacité des puits».

Cette demande a été envoyée juste après la dernière séance du conseil municipal. «À la suite des plaintes des gens, on a décidé d’aller plus loin avec l’environnement. Nous sommes en attente de ces nouvelles informations avant de faire quoi ce soit». Selon le directeur général, le conseil décidera ensuite, lorsqu’il aura toutes les informations en main, s’il accepte ou non d’accorder la dérogation.

La seconde raison de l’opposition des citoyens est qu’ils se plaignent du  type de constructions de M. Gagné. «À Sainte-Sophie, notre règlement de construction est vraiment permissif au niveau de la superficie, de la hauteur, et pour tout ce qui concerne l’esthétisme je n’ai pas de plan d’architecture intégré dans ces secteurs-là», indique le directeur général. Il spécifie que le résidentiel avec logement accessoire est permis dans ce secteur. «Le facteur déterminant pour accepter ou non la dérogation mineure va être l’eau. Le conseil est sensible à la préoccupation des gens. Il va prendre la meilleure décision pour les gens du secteur concerné», nous dit-il en guise de conclusion.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.