|

Le député sème le gouvernement

Par lpbw

TRANSPORT Le député du Bloc Québécois Simon Marcil veut questionner le ministre des Transports fédéral, Marc Garneau, sur le dépassement de coût de la démolition de l’aérogare de Mirabel.

« On va le faire dès qu’on va pouvoir», affirme l’élu de Mirabel.

Rappelons qu’en octobre dernier, Aéroports de Montréal (ADM) annonçait que le démantèlement couterait 9 millions $ de plus que le coût prévu de 16 millions à cause de la quantité supérieure aux estimations. Les frais de la démolition devraient donc s’élever à 25 millions $.

«Ça ne pas de sens», estime M.Marcil.

Plusieurs projets étaient sur la table afin de trouver une nouvelle vocation à ce bâtiment, mais ADM a décidé de le démolir, explique-t-il. « Ils essayaient de vendre l’idée en disant que ça coûterait moins cher (de démolir), mais au bout de la ligne, ça coûte plus cher. S’ils ne veulent plus de cet aérogare, c’est correct. Mais ne détruisez pas un bâtiment qui aurait pu servir de poumon économique pour la région. Il y avait beaucoup de projets qui étaient proposés», déplore le député bloquiste.

Le projet d’un centre de foire, qui avait reçu l’appui de la Ville, avait notamment été proposé.

Même s’il dénonce ce dépassement de coûts, le député n’est pas surpris de voir grimper la facture de la démolition. « Tout le monde se doutait que ça arriverait parce que c’est toujours comme ça».

Celui-ci estime que d’ici quelques années, il faudra construire un autre aéroport pour répondre aux besoins.

Notons qu’en décembre dernier, le Mirabellois Robert Charron, qui a mis sur pied le projet S.A.M (Sauvons l’aérogare de Mirabel) à l’été 2014, demandait une enquête du gouvernement libéral sur le projet de démolition d’ADM.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.