| Par lpbw

Le député Dionne Labelle reçoit un coup de main de son chef Mulcair

ÉLECTION FÉDÉRALE. Le chef du Nouveau Parti démocratique Thomas Mulcair était de passage à Saint-Jérôme samedi pour participer à la traditionnelle épluchette de blé d’Inde de son député Pierre Dionne Labelle à la cabane à sucre Bouvrette.

Deux semaines après le déclenchement des élections fédérales, M.Mulcair en a profité pour vanter son candidat dans la circonscription de Rivière-du-Nord.

« Pierre a fait un travail extraordinaire à la Chambre des communes», a-t-il affirmé lors d’un point presse.

Le chef du NPD a rappelé que M.Dionne Labelle s’est battu avec acharnement contre « l’emploi exagéré des paradis fiscaux par les entreprises».

Il a ajouté que le député sortant « est un gars de terrain très respecté dans son milieu».

« La volonté de changement est là»

L’occasion était belle pour Pierre Dionne Labelle d’échanger avec les citoyens de son comté. Certaines personnes plus âgées s’inquiètent de devoir travailler jusqu’à 67 ans, rapporte celui qui s’est fait élire une première fois en 2011. « Il faut bonifier le programme de la Sécurité de la vieillesse du Canada », estime l’élu.

D’autres citoyens à mobilité réduite ont fait part de leur inquiétude à M.Mulcair. « Ils voient d’un très mauvais œil le fait qu’on va couper le service de courrier de porte-à-porte. C’est un choix de M.Harper qui n’était absolument pas nécessaire et qui va affecter 12 000 personnes ici dans la circonscription», a souligné le chef du NPD lors de son discours.

Dès lundi, le député sortant du comté commencera son porte-à-porte pour connaître les dossiers qui intéressent les électeurs.

« Une chose est sûre, c’est que la volonté de changement est là. Les gens veulent un gouvernement qui est près de leurs valeurs», a observé M.Dionne Labelle.

« Que ce soit en environnement, au niveau économique ou au niveau social, il n’y a que le NPD qui propose du vrai changement à Ottawa», a d’ailleurs martelé son chef.

Restructurer l’économie

Pour le député de Rivière-du-Nord, il est inévitable qu’un prochain gouvernement du NPD doive restructurer l’économie.

« Il faut aider le secteur manufacturier et industriel. Nous avons perdu 400 000 bons emplois manufacturiers depuis l’arrivée au pouvoir des conservateurs. Tout a été investi dans les ressources naturelles de l’Ouest et très peu dans la diversification économique et dans la modernisation de l’équipement industriel».

Même si selon le dernier sondage CROP le NPD domine largement les intentions de vote au Québec, Pierre Dionne Labelle ne prend rien pour acquis.

« Je ne regarde pas les sondages. Un sondage, ça ne se met pas dans une boîte de scrutin. Actuellement, je consacre toutes mes énergies à la campagne électorale».

Ce dernier se dit tout de même confiant de, non seulement conserver son comté, mais également de voir son parti former un gouvernement majoritaire.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.