| Par France Poirier

Le Cégep se soucie de l'environnement

Dans le but d’offrir un milieu de vie sain, agréable qui se soucie de l’environnement pour sa communauté, le Cégep de Saint-Jérôme a pris deux grandes décisions. La première vise un environnement sans fumée et, dans un deuxième temps, c’est la fin de la vente de bouteilles d’eau jetables à compter de janvier 2018.  

Ainsi, il est dorénavant interdit de fumer du tabac ou la cigarette électronique sur les terrains du cégep en tout temps. Comme maison d’éducation, le Cégep veut sensibiliser sa communauté au concept du développement durable. Celui-ci englobe différentes composantes, dont l’adoption de saines habitudes de vie et la création d’environnements sécuritaires pour la santé. C’est exactement ce que le Collège souhaite accomplir en lançant son campus sans fumée.

Afin d’informer sa communauté de ce changement, le Cégep a lancé la campagne Au CSTJ, on a l’air frais! Par son ton irrévérencieux et son double sens, ce slogan fait non seulement référence au nouvel environnement sans fumée du collège, mais aussi au sentiment de fierté que ce virage suscite.

« Au CSTJ, nous sommes fiers d’offrir un milieu de vie sain et stimulant à notre communauté. Par nos actions, nous tentons d’être un modèle dans le but d’inciter les gens à adopter de saines habitudes de vie », a fait valoir Nadine Le Gal, directrice générale du CSTJ.

Fin de la vente de bouteilles d’eau jetables

Dès janvier 2018, le Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ) cessera la vente et la distribution d’eau embouteillée sur son campus. Cette mesure s’inscrit dans la foulée des initiatives vertes mises de l’avant par le collège pour réduire son empreinte écologique.

Depuis plus d’un an, le CSTJ se prépare à ce virage « bleu ». Au total, 16 stations d’eau filtrée munies d’un ionisateur ont été installées sur son campus de Saint-Jérôme afin de fournir gratuitement à sa communauté une eau purifiée de qualité qui n’a rien à envier à celle que l’on retrouve sur les tablettes d’épicerie! Rappelons que 25 % de l’eau embouteillée que l’on achète est en fait de l’eau du robinet qui a été emballée pour être vendue.

En moyenne, plus de 19 000 bouteilles d’eau jetables sont vendues au CSTJ, et ce, chaque année. De ce nombre, environ 70,2 % sont recyclées. Les autres (29,8 %) prennent le chemin du dépotoir, où elles restent des centaines d’années avant de se décomposer. Conscient de cette réalité, le Collège a décidé d’appliquer le premier principe des 6RV – soit de réduire la production de déchets à la source – en cessant la vente d’eau embouteillée.

Rappelons que le Collège s’est doté d’une nouvelle Politique institutionnelle relative au développement durable en janvier 2017. Pour connaître les différentes mesures  écoresponsables mises de l’avant au CSTJ, visitez le www.cstj.qc.ca/developpement-durable et le http://bit.ly/2hJ8EFL.

 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août