| Par lpbw

Le Café d'en Face subira une cure de rajeunissement

RÉNOVATIONS. Sans locataire depuis quelques semaines, le bâtiment du Café d’en Face devrait se refaire une beauté dans les prochains mois.

Les propriétaires de la bâtisse, située au 292 rue du Palais, ont déjà déposé la maquette à la Ville de Saint-Jérôme afin de recevoir une préapprobation. Selon les plans, il y aurait une terrasse au deuxième étage et d’importants travaux d’agrandissement à l’arrière de l’immeuble.

«Nous voulons accueillir plus de personnes et en faire un endroit plus "classy"», mentionne Francis Gagnon, fils des propriétaires de la bâtisse, qui veut faire de l’immeuble un des plus beaux du centre-ville de Saint-Jérôme.

Rappelons que les anciens locataires, qui ont quitté les lieux à la fin du mois de janvier, se plaignaient du fait que les propriétaires ne voulaient pas effectuer de rénovations.

«Dans l’ancien bail, nous n’avions pas l’obligation d’en faire. De plus, les locataires ne voulaient pas payer plus cher», explique M. Gagnon.

Avec le départ des locataires, le moment était opportun pour les propriétaires de rafraîchir la bâtisse. «Ce ne sera pas le même bail, le loyer va être plus élevé», indique celui qui gère les biens immobiliers de ses parents.

Ce dernier ne peut chiffrer le montant des rénovations qui seront réalisées. «Tout dépendra du montant que les locataires seront prêts à payer pour le loyer», dit-il.

 

Locataires recherchés

Les propriétaires recherchent actuellement des locataires qui désirent reprendre le resto-pub qui a vu le jour il y a plus de 30 ans.

«Nous aimerions avoir des gens de la région qui connaissent bien l’endroit, qui ont plein d’idées et qui sont sérieux», affirme M. Gagnon. Ce dernier a déjà rencontré trois personnes intéressées qui habitent à Montréal. Selon lui, celles-ci ont mentionné vouloir faire revivre l’endroit qui a connu beaucoup de succès à une certaine époque. «Ils veulent retrouver la même "vibe", notamment en présentant plusieurs spectacles».

Toutefois, on ne sait pas si le nom du commerce sera conservé. Francis Gagnon observe que le nom a été entaché, notamment à cause de la suspension de permis d’alcool imposée par la Régie des alcools, des courses et des jeux l’an dernier.

Les propriétaires espèrent que les travaux de rénovation débuteront ce printemps afin de rouvrir le commerce cet été. S’il ne trouve pas de locataires intéressants, M. Gagnon, qui est nouvellement propriétaire du resto-bar Le Diverti, procédera tout de même à l’ouverture du bar.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août