| Par lpbw

Laroche surpris que le PLQ ressorte «cette vieille histoire»

SAINT-JÉRÔME. Selon ce qui a été publié dans un média national, la ministre responsable de la région Laurentides-Lanaudière Christine St-Pierre affirme que la Coalition avenir Québec (CAQ) ne dit pas tout sur le parcours professionnel de son candidat Bruno Laroche.

Selon ce média, les libéraux affirment que la CAQ a omis de divulguer certaines informations sur leur candidat. En avril 2015, Domco et l’une de ses filiales Tapage Communications ont fait l’objet d’une perquisition de l’UPAC en lien avec des contrats qui auraient été accordés par la Ville de Blainville. «Le Parti libéral est très mal placé pour faire la morale et n’a aucune leçon à donner. Je me concentre en ce moment sur ma campagne, je continue mon chemin et je n’ai rien à cacher», nous a déclaré le candidat invité par TC Média à réagir. Par ailleurs, ce dernier ne cache pas sa surprise qu’on ressorte "cette vieille histoire".   Ce dernier affirme qu’à l’époque, il n’était qu’un simple employé de la compagnie en question, parmi une vingtaine. Il a d’ailleurs quitté l’entreprise en mars 2011. Le maire de Saint-Hippolyte et préfet de la MRC de la Rivière-du-Nord, pour lequel il s’agit d’une sixième campagne, mentionne que sa biographie affichée sur le site internet de la CAQ met l’accent sur son expérience politique et ses compétences acquises dans le monde municipal.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.