| Par France Poirier

La valeur des résidences en forte en hausse

Trois villes de la MRC de La Rivière-du Nord auront un nouveau rôle triennal d’évaluation qui entrera en vigueur pour la période de 2022 à 2024. Ainsi Prévost, Sainte-Sophie et Saint-Colomban voient la valeur de leur parc immobilier augmenter en moyenne de 18 %.

Une hausse d’évaluation ne veut pas dire automatiquement une hausse de taxes. La plupart des villes présenteront leur budget avec une baisse du taux de taxation pour éviter que les citoyens aient une hausse de taxes trop élevée.

Rôle 2022-2023-2024

Pour en arriver au dépôt du rôle 2022-2023-2024 l’analyse transactionnelle s’est terminée le 1er juillet 2020. « Ça, c’est trois mois après le début de la pandémie et la grosse hausse du marché immobilier qui ont eu lieu entre juin et novembre 2020. Si la date d’analyse avait été faite le 1er décembre 2020, ce ne serait pas 18 % d’augmentation moyenne, mais probablement 25 à 30 % », souligne Xavier-Antoine Lalande, maire de Saint-Colomban et préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord.

Comme nous l’explique M. Lalande, le prochain rôle devrait encore augmenter si l’on se fie à la hausse du marché depuis juillet dernier. « On évalue le prix de vente réel sur le marché. C’est ce qui fait monter l’évaluation des maisons autour. » 

Actuellement la surenchère dans le domaine immobilier enrichit des gens. « Si une maison augmente de 30 % de valeur, normalement le compte de taxes devrait augmenter de 30 %, mais ce n’est jamais le cas et on ne ferait jamais ça », souligne M. Lalande.

« Même si on augmentait de 4 % le taux de taxation, les gens ne seraient pas contents. En augmentant le taux de 4 % sur la hausse de la valeur de la maison, ça prendrait 75 ans de paiement de taxes avant de perdre de l’argent à cause de l’impact de la croissance du marché. Quand tu vas vendre ta maison, tu vas en avoir fait de l’argent et l’argent que tu auras fait, tu n’auras jamais payé l’équivalent en taxes municipales », explique Xavier-Antoine Lalande. 

Il explique que les administrations municipales souhaitent que les citoyens qui habitent leur territoire travaillent à la croissance de la valeur de leur investissement principal qu’est leur maison. En s’assurant que la croissance de la taxation soit inférieure à la croissance de leur maison. « Si on réussit à faire ça, tout le monde s’enrichit, la ville et les citoyens. Si tu n’investis pas dans ta ville, tu ne travailles pas à ce que ta ville gagne en popularité et en attractivité », explique M. Lalande. 

Les rôles d’évaluation pour la Ville de Saint-Jérôme et la Municipalité de Saint-Hippolyte sont prévus respectivement en 2023-2024-2025 et 2024-2025-2026.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.