(Photo : Luc Robert)
|

La journée portes ouvertes attire plus de 200 exposants

Par Luc Robert

Au moins 200 exposants et le double de participants ont célébré la journée portes ouvertes de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ), samedi dernier à Saint-Jérôme.

Pour l’occasion, l’association locale, soit le Club de motoneiges laurentien (CML) avait convié les amateurs de motoneige et les nostalgiques à venir observer les belles dames des années 1960 et 1970, à la cabane à sucre chez Bouvrette.

« Avec la période difficile que nous vivons, il faisait bon voir des sourires et des exposants de motoneiges antiques de partout. Elles provenaient même du nord des États-Unis et de l’Ontario, pour célébrer notre sport », a témoigné M. Jeannot Dion, président du CML.

M. Jeannot Dion, président du Club de motoneige laurentien.

Les dirigeants du Club laurentien ont permis aux motoneiges d’époque de déambuler sur un tracé spécialement aménagé.

« Nous avons tapé un circuit temporaire hors-piste de 2,5 km, histoire de permettre aux anciennes gloires de retrouver leur élément. Certains avaient apporté leur engin seulement pour des fins d’exposition », a-t-il expliqué.

Adeptes et visiteurs étaient heureux de renouer entre eux, surtout avec les deux tempêtes de neige qui ont frappé le Québec coup sur coup.

« Ça va nous permettre de prolonger la saison régionale, sans utiliser la remorque et aller plus au nord, pendant trois autres semaines, possiblement jusqu’à la mi-mars. On dame surtout les sentiers la nuit, pour les rendre sur la coche », a précisé M. Normand Labelle, traceur de sentiers au Club laurentien.

La journée portes ouvertes a permis à la cabane Bouvrette de refaire le plein de clients.

Le propriétaire de la cabane Bouvrette, Nicolas Robert, a accueilli les motoneigistes à ses installations.

« On fonctionne actuellement avec les déjeuners du vendredi au dimanche, mais nous serons ouverts régulièrement pour les repas du temps des sucres, dès le 4 mars. Nous invitons les gens à communiquer et venir célébrer avec nous », a lancé avec optimisme M. Nicolas Robert, propriétaire de la cabane Bouvrette.

Le bonheur blanc

Les 19 et 20 février derniers, les amoureux des sentiers ont été conviés par la FCMQ à fréquenter gratuitement les 33 000 km de tracés du Québec.

Grâce aux portes ouvertes, l’accès aux sentiers balisés, entretenus et sécurisés par les 4 500 bénévoles a été popularisé.

Le réseau de sentiers québécois de motoneiges est mondialement reconnu pour sa qualité, son accessibilité et à ses interconnexions entre les régions. « Pouvoir sortir, comparer les modèles du passé et prévoir des randonnées aide au moral des gens. Juste entendre les adeptes jaser de mécanique et de régions à découvrir, ça vaut son pesant d’or », a repris M. Dion.

Benoît Dufour, de Saint-Colomban, a exposé deux motoneiges des années 1960, dont une à mono-ski.

Dans le cadre de la journée de promotion, toute personne qui désirait participer gratuitement à l’événement sur les pistes régulières devait détenir une assurance responsabilité civile d’au moins 1 M$ et l’avoir en sa possession sur place.

De plus, en vertu des nouvelles mesures de la Loi VHR (véhicules hors route), les conducteurs âgés entre 16 et 17 ans devaient détenir un permis de conduire valide, en plus du certificat de formation, pour profiter des sentiers.

Rappelons que février 2022 est le mois de l’environnement en piste. Les motoneigistes sont invités à rester dans dans les tracés et à poser des gestes de conservation.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.