| Par lpbw

«La colère se fait ressentir de toutes parts» – Louise Jetté

SAINT-JÉRÔME. (FLG) Les syndicats de la région des Laurentides affiliés à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) se sont regroupés pour la tenue d’un piquetage symbolique, aujourd’hui, mardi 28 avril, sur l’heure du dîner. Une initiative du Centre de réadaptation en dépendance des Laurentides (STT du Centre André-Boudreau – CSN).

Leur but était «de dénoncer l’arrogance du gouvernement, qui n’hésite pas à s’en prendre aux services publics et à mettre en danger la santé et la sécurité des travailleuses et des travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux.»

 Selon les syndicats affiliés à la Fédération de la santé et des services sociaux – CSN, les compressions budgétaires de plus de 24 millions de dollars imposées par le gouvernement Couillard dans le réseau de la santé et des services sociaux de la région ont un impact sur les services à la population, ce qui les inquiète.

«Contrairement à ce qu’a affirmé le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, les coupes budgétaires ont un impact sur les soins directement offerts à la population», dénonce Hélène Lavoie, vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux de la région des Laurentides.

La vice-présidente ajoute que l’analyse des budgets des établissements de la région, pour l’année 2014-2015, révèle que les établissements donnant des soins de santé et des services sociaux ont été amputés de près de 24 millions de dollars, alors que 70% de ces montants étaient alloués directement aux services à la population.

«Après seulement un an au pouvoir, le gouvernement libéral a retiré du budget des Laurentides plus d’argent que ce que la région avait reçu en équité interrégionale en 2013, soit 17 millions de dollars. Et, malgré le financement de 2013, la région était reconnue pour avoir encore un manque à gagner de 41 millions, à ce moment.»

De son côté, la présidente du Conseil central des Laurentides, Louise Jetté, explique que «Le mouvement syndical n’est pas le seul à s’indigner de l’atteinte à l’universalité de l’accès aux soins de santé et aux services sociaux qui découle de l’adoption des politiques du gouvernement Couillard. La colère se fait ressentir de toutes parts et c’est pour cette raison qu’un large mouvement de contestation sociale s’organise dans les Laurentides».

Visage de l’austérité

Madame Lavoie souligne par ailleurs que «ce sont des jeunes vulnérables qui reçoivent des services dans les centres de réadaptation, des aînés qui sont hébergés dans les CHSLD, des hommes et les femmes qui attendent aux urgences et qui sont visés par ces coupes. On voit le vrai visage de l’austérité : s’attaquer aux services publics et à la classe moyenne pour continuer de laisser s’enrichir les mieux nantis.»

En outre, la présidente du STT du Centre André-Boudreau, Annie Laprise, souligne, en marge de cette Journée de commémoration des personnes blessées ou mortes dans leur milieu de travail, que «les compressions que nous vivons dans les établissements auront certainement un effet sur la santé physique et psychologique des salariés. L’augmentation de la pression au travail nous fait craindre qu’il y ait davantage d’arrêts de travail.»

Le 1er mai contre l’austérité

Louise Jetté invite la population à se joindre au mouvement syndical et communautaire à l’occasion de la Fête internationale des travailleurs et travailleuses le 1er mai prochain.

La Conseil central des Laurentides, ainsi que ses partenaires syndicaux et communautaires de la région, ont en effet organisé des actions qui auront lieu toute la journée du 1er mai. Celle-ci se terminera par un spectacle festif.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.