| Par lpbw

La boulangerie Merci la vie pourra finalement ouvrir ses portes

PRÉVOST. Le cri du cœur d’une propriétaire d’une boulangerie à Prévost sur les ondes du 98.5 FM a porté fruit.

Le 28 octobre dernier, à l’émission "Puisqu’il faut se lever" animée par Paul Arcand, l’entrepreneure Johanne Martineau dénonçait Hydro-Québec qui a retardé à quelques reprises la date de l’installation du système électrique pour le four à pain de son nouveau commerce Merci la vie.

Une demande a été faite à la société d’État à la fin du mois de mai. Toutefois, le système électrique n’avait toujours pas été installé cinq mois plus tard. « Nous arrivons à l’épuisement de nos ressources, pas seulement financières, mais énergétiques. On veut simplement ouvrir notre commerce et nourrir nos cinq enfants», disait la propriétaire à la radio montréalaise, ajoutant qu’Hydro-Québec avait, de nouveau, repoussé l’installation au 12 novembre.

Le message de la femme d’affaires aura été entendu puisqu’en moins de 24 heures Hydro-Québec réglait la situation. « Il y a eu une erreur humaine dans ce dossier, a raconté Mme Martineau lors d’une entrevue téléphonique avec TC Media vendredi matin. Les choses ont bougé grâce aux médias. Ils (les employés d’Hydro-Québec) ont vraiment donné un service hors pair».

Finalement, son commerce pourra ouvrir ses portes samedi le 7 novembre. « Nous mettons tout ça en arrière de nous et nous regardons en avant», a affirmé la propriétaire.

Son commerce situé au 2988 boulevard Curé-Labelle offrira notamment du pain, des viennoiseries, des tartinades, des sandwichs et autres produits du terroir. Vingt places sont disponibles à l’intérieur et l’espace assis doublera l’été grâce à la terrasse.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.