| Par journal-le-nord

Jumelage interculturel : Une expérience riche d’humanité

Françoise Le Guen – La famille d’Isabelle Gingras est jumelée depuis 2016 avec une famille syrienne arrivée à Saint Jérôme au mois d’avril. Une incroyable expérience d’une très grande richesse pour chacune des familles.

« Je les adore !  nous lance d’entrée de jeu Isabelle Gingras à propos de sa famille de jumelage. Et c’est extrêmement enrichissant pour mes enfants. Ils comprennent le parcours d’un réfugié et en même temps ils se sont faits des amis. Ils les ont vus progresser dans leur intégration au Québec ». Isabelle Gingras nous confie que le parcours de jumelage est très intense dans les premiers temps, « au début on aide beaucoup à la logistique pour qu’ils comprennent comment tout fonctionne ici ».

Puis il y a eu l’étape de l’apprentissage du français pour la famille syrienne. « Quand ils sont arrivés, ils parlaient arabe. Les enfants avaient de la difficulté à communiquer, mais ils ont trouvé un terrain commun de jeux et ont persévéré. Avec le temps les jeunes syriens ont appris le français, les enfants apprennent très rapidement ». Trois ans plus tard, ils ont tellement de plaisir qu’ils du mal à se quitter ! « Mes enfants ont appris énormément de leur culture. Ils ont appris à s’ouvrir, à comprendre ce qui se passe pour quelqu’un qui a été déplacé, quelles sont les étapes qu’ils doivent traverser quand ils arrivent dans un nouveau pays. Ça leur a apporté énormément en ce qui concerne la compassion et l’ouverture d’esprit. »

Complicité

Pour Isabelle Gingras il est important de laisser le temps faire les choses. « Quand les réfugiés arrivent au Québec, on attend beaucoup d’eux.   Au fur et à mesure qu’ils deviennent autonomes et s’installent ça se passe plus d’une façon naturelle, et avec le temps, l’évolution est incroyable. Plus la relation progresse, plus elle s’enrichit. Au début c’est l’adrénaline, c’est notre petite famille qui arrive, puis on devient complice et une très belle amitié se développe ».

Donnant-donnant

Isabelle Gingras a développé une passion pour les autres cultures depuis qu’elle est jeune. « Et je me suis mise dans la peau des gens qui arrivent, qui doivent tout recommencer à zéro. C’est une démonstration de résilience incroyable. Je voulais mieux comprendre ce qu’ils vivent ». Pour elle le jumelage est un échange. « C’est donnant-donnant, ils nous donnent autant que nous on va leur apporter. On apprend sur nous-mêmes aussi. C’est le plus beau choc culturel que j’ai vécu dans ma vie. On entre dans leur vie de famille à un niveau plus profond. On découvre leur parcours, leurs valeurs et leur façon de persévérer et de nous partager leur culture tout en voulant s’intégrer ».

Ce programme de jumelage, qui a pour but de créer un lien entre les nouveaux arrivants et les Québécois, est chapeauté par le COFFRET qui œuvre dans la région des Laurentides, plus spécifiquement à Saint-Jérôme, afin d’accueillir les nouveaux arrivants, les réfugiés et les Immigrants.

Si vous souhaitez devenir une famille de jumelage, contactez la responsable du jumelage du COFFRET, Sylvie Bernier, au 450 565-2998. www.lecoffret.ca

Le jumelage interculturel est fait de rencontres entre une famille immigrante et une famille québécoise de souche. Il a comme objectif de faciliter l’adaptation et l’intégration des personnes immigrantes à leur nouvelle société tout en leur permettant de créer des liens significatifs et ainsi se développer un réseau personnel.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.