| Par isabelle_houle

Inondations : La région des Laurentides fortement affectée

Avec la fonte des neiges, plusieurs régions des Laurentides se trouvent en état d’alerte. Les inondations causent l’évacuation de résidences et la fermeture des routes. Cette réalité des derniers jours rappelle l’inquiétude et la détresse de l’année 2017.

 

À Saint-Jérôme, l’inondation a entraîné la fermeture de la route 158 et le service de police de la ville prête assistance au corps policier de Mirabel afin d’assurer la fluidité de la circulation et la sécurité des usagers de la route en déployant ses effectifs aux endroits les plus critiques.

Saint-Jérôme s’est procuré des milliers de sacs de sable pouvant servir à élever des digues au besoin. Au moment de mettre sous presse, seulement quelques sacs ont été livrés à moins d’une dizaine de résidents. Aucune évacuation n’était prévue pour l’instant. Les résidents des propriétés à risque reçoivent des conseils pour limiter les dommages potentiels causés par les crues.

Le boulevard Grignon en direction nord a été fermé en raison d’une accumulation d’eau causée par le refoulement des égouts pluviaux. Un détour était prévu par la rue Laviolette. La route 158 était aussi fermée à la circulation entre l’autoroute des Laurentides et le chemin Saint-Simon.

Le ministre des Transports François Bonnardel s’est rendu à Saint-Jérôme dans le secteur de la route 117 pour constater l’état du réseau routier et rencontrer les intervenants déployés sur le terrain. Il était accompagné de Sylvie D’Amours, ministre responsable de la région des Laurentides, de même que de Youri Chassin, député de Saint-Jérôme.

La route 117 a dû être fermée au sud de la route 158.

Évacuations et dommages

Du côté de Saint-Colomban, le nombre de résidences évacuées s’élèvait à près de dix. Une quinzaine de résidences ont été touchées. Les personnes évacuées ont été d’abord prises en charge et relocalisées à l’hôtel par la Croix-Rouge pour les premières 72 heures et par la suite, la ville prenait les coûts de relocalisation en charge.

Plus haut dans les Laurentides, les dommages continuent : Prévost (cinq résidences inondées et cinq personnes évacuées), Sainte-Adèle (sept résidences inondées) et Val-Morin (22 résidences inondées). Wentworth-Nord est également touché avec six maisons évacuées. « On revit le même problème qu’il y a quelques années. On est obligés de laisser nos maisons en raison du pont Lanthier qui peut céder à tout moment. Nos maisons ne sont pas touchées, mais on ne peut pas rester là. Ce pont cause problème depuis longtemps. Je sais que la ville fait ce qu’elle peut, mais ça nous écœure pas mal cette situation! », déclare Pierre Laviolette, président de l’association du domaine Lanthier, à Wentworth-Nord.

État d’urgence à Saint-Adolphe-d’Howard et Piedmont

L’état d’urgence était décrété Saint-Adolphe-d’Howard. Cent quinze résidents du domaine Bastien ont été évacués samedi dernier, l’unique voie d’accès du secteur ayant été submergée. Ils ont pu revenir chez eux après qu’un chemin temporaire ait été érigé par les services municipaux. Les eaux du lac Dépatie ont recouvert le chemin Val-des-Monts, créant un bassin atteignant jusqu’à un mètre de profondeur sur une distance d’environ 250 mètres.

Par mesure de sécurité, les autorités municipales ont décrété l’état d’urgence et recommandé l’évacuation du domaine Bastien. Afin d’accueillir les résidents évacués, un centre d’urgence avait été ouvert au 110, rue du Collège. Soulignons par ailleurs que les dommages causés par la crue des eaux du lac Dépatie n’ont affecté que le chemin : aucune résidence du secteur n’a été inondée.

Deux pompes seront installées aux abords du ponceau aval du lac Dépatie afin de maintenir le niveau de l’eau sous le seuil critique. « Nous estimons qu’il y a encore trois à quatre pieds de neige en forêt. Nous surveillons de près les effets de la coulée printanière, les niveaux d’eau et la capacité de notre réseau pluvial », a indiqué le maire Claude Charbonneau.

De son côté, Piedmont a déclaré l’état d’urgence en raison des hauts niveaux des eaux et des fortes précipitations. Des travaux préventifs ont dès lors été effectués. Les services municipaux sont prêts à intervenir dès que la situation l’exigera. Les principaux endroits surveillés sont le Chemin de la Rivière, Chemin du Pont, Chemin du Moulin, la route 117 sud, côté Ouest près du Grand Ruisseau, Chemin du Rivage, le Parc Gilbert-Aubin ainsi que le Parc linéaire du P’tit Train du Nord près de la passerelle Raymond.

Municipalités et maisons touchées
  • Saint-Colomban
  • Prévost
  • Sainte-Adèle
  • Val-Morin
  • Saint-Adolphe-d’Howard
  • Wentworth-Nord
  • Piedmont
  • St-Hippolyte
  • Sainte-Sophie

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Marcel

    Allo, on oubli St-Canut, rue Fontaine on dirait. Non pratiquable depuis hier

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.