| Par journal-le-nord

Incendie de Notre-Dame de Paris : Une tragédie et un grand mouvement de solidarité selon Mgr Morissette

Françoise Le Guen – Pour Mgr Morissette, l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris est une véritable tragédie. Néanmoins, l’évêque de Saint-Jérôme a été particulièrement touché par l’élan de solidarité qui s’est manifesté. 

« C’est une catastrophe, une tragédie qui était vraiment imprévisible. Quand j’ai appris la nouvelle que la cathédrale était en feu, je n’en croyais pas mes oreilles. Mais ça fait plus de 24 h et je constate comment un événement comme celui-là peut devenir rassembleur, confie-t-il. C’est vraiment frappant de voir comment les gens décident de se donner la main et de dire “on va travailler ensemble”. C’est remarquable. Ça me touche beaucoup. Autant j’étais ébranlé de voir le feu, autant je suis ébranlé de voir la solidarité qui se bâtit ». 

Selon lui Notre-Dame de Paris est pour la France le lieu d’événements importants depuis 850 ans. « Ce n’est pas simplement un édifice religieux. C’est un lieu qui a contribué à la construction de ce pays-là, à divers moments très importants. C’est une dimension qu’il ne faut pas oublier, d’où sans doute l’intérêt du gouvernement français de dire “on va rebâtir”. C’est une pièce importante dans l’échiquier de ce qu’est la France aujourd’hui. »

Sécurité de la cathédrale de Saint-Jérôme

La cathédrale dispose d’un système de gicleurs. « Nous savons maintenant que nous avons quelques réparations à faire sur ce système. On le savait avant l’incendie de Notre-Dame. On va les faire probablement dans le courant de l’année prochaine. La cathédrale est en bonne forme, mais il reste que c’est un édifice qui a 115 ans, en bois. « Ce qui me fait le plus peur c’est quand on fait des réparations dans ce genre d’édifice, il n’est pas rare qu’on ait des incendies ».

Il se souvient d’une paroisse où il a été desservant pendant plusieurs années dans la région de Québec, qui a perdu son église lors de réparations sur la couverture. « Un soir, le feu s’est déclaré et l’église entière a brulé. Il y a vraiment de grandes précautions à prendre. En même temps qu’ils sont forts et qu’ils ont résisté aux années et aux siècles, ces édifices sont d’une grande fragilité. La moindre étincelle sur le bois peut déclencher une catastrophe ».

Concernant les fermetures d’églises envisagées, Mgr Morissette rappelle qu’un frein a été mis depuis l’arrivée de Mgr Poisson. « On a demandé à chaque paroisse de faire l’inventaire de sa situation au plan pastoral, financier et de l’immobilier. Quelques paroisses ont déjà commencé à faire leurs inventaires particulièrement sur la santé des édifices. Il y aura probablement des fermetures d’églises, je ne peux pas dire à quel rythme ça va se faire. Si dans une paroisse il y a 2 millions de réparations à effectuer sur l’édifice, ça met la communauté en grande réflexion; ça va nous amener à l’occasion à des décisions qui ne sont jamais faciles, mais qu’il faudra prendre. Ça va se faire au fur et mesure, avec chacune des communautés ». 

 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Incendie de Notre-Dame de Paris : Une tragédie et un grand mouvement de solidarité selon Mgr … | Notre-Dame de Paris - […] tragédie. Néanmoins, l’évêque de … (adsbygoogle=window.adsbygoogle||[]).push({}); Source link : https://www.journallenord.com/incendie-de-notre-dame-de-paris-une-tragedie-et-un-grand… Author : Publish date : 2019-04-23 16:50:00 Copyright for…

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.