| Par lpbw

« Il faut restreindre la vente d’armes d’assaut » – Pierre Dionne Labelle

TUERIE À POLYTECHNIQUE. :À la veille des cérémonies commémoratives marquant le 25e anniversaire de la tragédie de Polytechnique, le député fédéral Pierre Dionne Labelle (NPD) réagit vivement et se dit est estomaqué d’apprendre que le type d’arme utilisé par le tueur était récemment en vente libre sur le site LesPAC.com, tel que mentionné dans l’article de La Presse intitulé «Des semi-automatiques similaires à celui de Lépine toujours accessibles», publié le 2 décembre dernier.

C’est avec effroi que le député constate que tous n’ont pas compris la leçon de ce drame horrible, «le gouvernement conservateur au premier chef.»

« En plus d’avoir aboli le registre des armes à feu, les conservateurs proposent maintenant le projet de loi C-42 qui facilitera l’accès et la circulation des armes à feu », s’inquiète-t-il.

Il rappelle que l’acte commis contre les femmes qu’il qualifie d’ignoble, fut réalisé en moins de vingt minutes à l’aide d’une carabine semi-automatique obtenue parfaitement légalement. « L’accès au modèle d’arme Ruger qu’a utilisé le tueur Marc Lépine pour tuer 14 femmes et blesser 14 autres victimes devrait être restreint au lieu d’être plus facile à obtenir et à transporter au Canada, tel que le permettra C-42 », pense Pierre Dionne Labelle.

Par ailleurs, le député de Rivière-du-Nord invite la population – hommes et femmes – à réagir tous les jours au discours « rétrograde » contre les femmes en continuant à lutter pour l’égalité. Il encourage les femmes à continuer de prendre toute leur place dans la société.

« Nous ne laisserons pas le lobby des armes et les conservateurs transformer le Canada en un espèce de Far West américain», conclut Pierre Dionne Labelle qui se dit cependant confiant pour l’avenir.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.