| Par Luc Robert

Hausse de 4,48 % du taux de taxation résidentiel à Saint-Hippolyte

Le conseil municipal de Saint-Hippolyte a adopté, le mardi 14 décembre dernier, le budget de la prochaine année, qui prévoit augmenter le taux de taxation résidentiel de 4,48 %, alors que le taux commercial sera haussé de 0,88 %.

C’est donc dire que, pour une résidence dont la valeur est de 300 000 $, le compte de taxes augmentera d’approximativement 90 $, dû à la hausse du taux de taxation de 0,03 $. Le maire Yves Dagenais a salué « l’adoption d’un budget équilibré et axé sur la qualité des services, et ce, en dépit de contraintes particulières liées à la hausse de dépenses ».

« Nous avons dû faire des choix difficiles, afin de prioriser certains projets et de les répartir dans le temps. Les contraintes particulières sont principalement des hausses de dépenses courantes et des dépenses incompressibles. Ces dernières ne peuvent être annulées ou reportées. Nous devons les acquitter dans l’année courante », a pointé du doigt M. Dagenais.

Impact au budget

Responsable du dossier des finances au conseil municipal, la conseillère Jennifer Ouellette a quant à elle expliqué que les dépenses seront en hausse de 8,8 % en 2022, comparativement à 2021. Certaines dépenses incompressibles ont eu un impact sur le nouveau budget, à savoir : la quote-part à La MRC de La Rivière-du-Nord (+ 240 000 $); celle à la Sûreté du Québec (+ 95 000 $), l’augmentation de la masse salariale (+ 416 000 $, résultant des hausses des salaires, des nouvelles embauches et du taux d’inflation, et de l’impact sur différents achats).

Immobilisations triennales

Le programme triennal d’immobilisations prévoit, en 2022, des investissements de 5 136 856 $ dans la qualité des services et des infrastructures. À ce chapitre, notons : la réfection de routes; le réaménagement de la descente municipale de bateaux; la stabilisation de la 413e avenue; le réseau de drainage; le programme de drainage du lac Écho (CARA); l’éclairage de l’anneau de glace au Centre de plein air Roger-Cabana; l’aménagement d’une patinoire à l’ancien Camp de l’Armée du Salut, et enfin l’achat de génératrices pour respecter le plan des mesures d’urgence.

« En 2022, nous maintenons les mêmes mesures de gestion rigoureuse et responsable qui nous caractérisent à Saint-Hippolyte. Les nouvelles acquisitions, comme le Mont Tyrol et l’ancien Camp de l’Armée du Salut, en plus de l’élargissement de nos services, exigeaient une mise à niveau de nos ressources humaines. Nous avons pensé au budget des familles, des aînés et des personnes qui vivent seules, en atténuant grandement l’impact sur le compte de taxes », a justifié le maire Dagenais.

Remboursement de la dette

Le maire enfin souligné sa fierté de voir la réduction de l’endettement se poursuivre. Une diminution de la dette de 561 000 $ a été observée en 2021. Depuis 2019, Saint-Hippolyte a versé plus de 1 M$ supplémentaire que ce qui était prévu, afin d’accélérer le remboursement de sa dette.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.