|

Fortin se porte à la défense des travailleurs de l'aéronautique

Par lpbw

POLITIQUE FÉDÉRALE. Alors qu’Ottawa modifie la loi sur Air Canada, le chef par intérim du Bloc Québécois, Rhéal Fortin, condamne le gouvernement Trudeau qui, selon lui, abandonne les travailleurs de l’aéronautique.

Cette modification de la loi permettra au transporteur d’exporter les emplois québécois en travaux d’entretien, affirme M. Fortin.

« Cette loi protégeant les emplois au Québec, c’était la manière du fédéral de rassurer les travailleurs lors de la privatisation d’Air Canada, explique le député de Rivière-du-Nord. On leur a promis que les emplois demeureraient chez nous. On leur a menti ! Depuis des années, Air Canada contrevient à la loi en confiant ses travaux d’entretien lourd à l’étranger, et ce sont les travailleurs d’Aveos qui en paient le prix».

Selon lui, le gouvernement Trudeau change la loi pour aider Air Canada à éliminer leurs postes.

De son côté, le porte-parole du Bloc Québécois en économie Gabriel Ste-Marie, estime que la modification entérinée par le Parti libéral autoriserait l’échange de 2 000 emplois de qualité en entretien lourd contre «une poignée d’emplois d’entretien de base».

«Le fédéral autorise Air Canada à congédier près de 2000 travailleurs capables de démonter et remonter des avions entiers, puis demande à ceux qui restent de se limiter à faire des changements d’huile», termine M. Ste-Marie.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.