(Photo : Luc Robert)
Le chemin des Hauteurs à l'intersection du chemin du Lac Bertrand.
|

Feux de circulation : Une période de transition cahoteuse à Saint-Hippolyte

Par Luc Robert

Les nouveaux feux de circulation à l’embranchement du chemin du Lac Bertrand, sur le chemin des Hauteurs à Saint-Hippolyte, seront fonctionnels à compter du 15 mars prochain, si les tests actuels s’avèrent concluants.

En attendant cette date, les lumières sont placées en mode clignotant, jusqu’au 14 mars prochain sur le chemin des Hauteurs, alors qu’un rouge clignotant d’arrêt complet est en vigueur sur la dernière portion ouest du chemin du Lac Bertrand.

Ces changements, jumelés à la nouvelle limite de vitesse de 50 km/h sur l’artère provinciale dans ce secteur, semblent avoir confondu plusieurs conducteurs, qui effectuent des arrêts complets sur la route 333. D’autres, croyant que les arrêts obligatoires ont lieu sur les trois côtés, s’engagent dangereusement sur la 333 sans s’arrêter. Un accident impliquant deux voitures est d’ailleurs survenu vers 11 h samedi dernier. Une seule personne a été blessée et conduite à l’hôpital pour des blessures mineures.

« À moins d’une grosse tempête de neige ou d’un événement fortuit, le rodage du clignotant passera aux feux de circulation le 15 mars. Tout semble conforme, au ministère des Transports (MTQ). Je rappelle d’ailleurs aux gens que c’est ce dernier qui gère le délai et la mise en service des feux », a commenté le maire de Saint-Hippolyte, M. Bruno Laroche.

C’est que plus d’une centaine de commentaires ont été publiés sur les médias sociaux, accusant à tort la municipalité de tous les maux, pendant les travaux gérés par Québec. D’autres ont invoqué des « conducteurs daltoniens », alors que certains ont pointé « l’absence de cours de conduite obligatoires pendant 25 ans au Québec » pour expliquer la lenteur de prise de conscience collective des modifications dans le secteur.

« On sait que c’est un secteur accidentogène. Le MTQ avait déjà planifié des modifications à cet endroit, mais l’arrivée du IGA a accéléré les procédures. J’apprécie l’aménagement, car la voie de gauche fait qu’on ne bloque plus la rue pour virer. Une fois que tout sera en fonction, la circulation sera plus fluide », a-t-il poursuivi.

Entre temps, la vigilance des usagers de la route doit être élevée, à proximité de l’intersection.

« Le coût de l’aménagement est le résultat d’une entente tripartie de 1,5 M$, entre Sobeys, le provincial et le municipal. Nos frais sont limités, puisque nous avions droit à des redevances, qu’on a utilisées pour notre portion de la facture. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Arthur monin

    Installer le feu et le mettre en fonction le jour même devais être trop complique pour les débile de la mairie

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.