Elizabeth Hosking est revenue enchantée des Jeux olympiques d’hiver. PHOTO: Courtoisie Équipe Canada olympique. 

| Par Luc Robert

Elizabeth Hosking flotte toujours sur un nuage

Retour des Olympiques

Les épreuves de surf des neiges étant présentées lors de la première semaine de l’horaire olympique, la planchiste Elizabeth Hosking est déjà de retour de PyeongChang.

L’athlète de Mille-Îles essaie de reprendre un semblant de vie normale, à son retour à la Polyvalente de Saint-Jérôme.

« C’est tellement intense, les Jeux, que je prends à peine conscience de tout ça. Là-bas, c’était de vivre le plaisir en direct. Je voyais bien que j’inspirais des jeunes filles, avec tous les messages Facebook reçus, mais c’est avec le comité d’accueil de plus de 30 personnes, au retour à l’aéroport Montréal-Trudeau, que j’ai saisi l’impact », a souligné la jeune femme de 16 ans.

Pour son entraîneuse, Catherine Parent, Elizabeth doit prendre un recul.

« Depuis 10 mois, elle a pris part au circuit de la Coupe du monde, à des qualifications et aux Jeux olympiques. On gère maintenant son repos et son retour parmi les jeunes de son âge. Mais déjà, les demandes de visites dans les écoles secondaires et primaires affluent. »

Lundi dernier, Elizabeth a fait un retour post-olympique sur les pentes.

« J’ai eu un peu de misère à mon retour sur la neige (rires). J’ai fait quelques sauts et des rails. Ça faisait bizarre de le faire pour le plaisir. Et dire qu’à PyeongChang, j’étais à un cheveu de la finale. Les juges aimaient mon amplitude de sauts, mais une chute m’a empêchée de me qualifier. Ce n’est que partie remise pour Pékin en 2022 », a analysé celle qui a pris le 19e rang en demi-lune.

Bien qu’elle aurait aimé marcher avec les autres athlètes aux cérémonies de clôture des Olympiques d’hiver, elle ne regrette rien.

« Ici, je savoure les vidéos des familles des autres disciplines. Je ne suis pas déçue de mon expérience, surtout que ma propre famille était sur place, avec moi. Je suis choyée. Entre les athlètes des autres délégations, on s’échangeait des épinglettes de la Norvège, du Canada. J’en ai même une de l’équipe de bobsleigh de la Jamaïque. »

Le reste du calendrier de Hosking comprendra une compétition de snowboard printanier, et possiblement une présence à l’Open américain, en mars. Cette dernière compétition se dispute uniquement sur invitation.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.