(Photo : Archives)
L'Hôtel de ville de Saint-Hippolyte.
|

Échos du conseil municipal de Saint-Hippolyte

Par Luc Robert

Le conseil municipal de Saint-Hippolyte a tenu sa séance ordinaire le 22 décembre dernier. Voici les faits saillants.

Projet immobilier

En urbanisme, un protocole d’entente pour les 10 premiers terrains du projet immobilier des Quatorze-Îles a été adopté. Une autorisation permettra aussi une nouvelle toponymie, soit la création rue du Criquet.

« Il s’agit d’un des quelque projets qui sont encore lotis. Leur plan a été présenté en 2018, soit avant la nouvelle règlementation. C’est l’équipe Laurence qui voit au projet. Pour ce qui est de la contribution aux fins de parcs, de terrains de jeux et d’espaces naturels, elle sera versée en argent », a commenté le maire Yves Dagenais.


La conseillère Chantal Lachaîne a été désignée mairesse suppléante jusqu’au 1er juin 2023, si le maire Yves Dagenais devait s’absenter.


Écoroute d’hiver

Le service des Travaux publics a procédé à l’installation de panneaux informatifs « Écoroute d’hiver » sur différents tronçons de routes dont : le chemin du Lac-du-Pin-Rouge, le chemin du Lac-Morency et le chemin du Lac-en-Cœur.

« Il s’agit de diminuer l’apport de sédiments dans les lacs et en bordure de nos routes en limitant les épandages de sel. À noter que nous allons procéder à l’épandage d’abrasifs si la condition d’une route est dangereuse », a communiqué le conseiller Serge Alarie.

Le conseiller Serge Alarie.


Patinoire

La nouvelle patinoire qui était autrefois située à la descente de bateaux au lac de l’Achigan, est remplacée cet hiver par une nouvelle patinoire au parc du Grand-Héron. De nouvelles bandes de hockey ont été aménagées et la salle communautaire utilisée par le camp de jour, durant les mois d’été, sert de vestiaire. À noter que la patinoire n’est pas éclairée en cette première année d’opérations.


Sentiers

Défriché à l’automne 2021, le sentier T1 reliant le mont Tyrol au Centre de plein air Roger-Cabana a été excavé pour offrir une surface plus stable. Le travail n’a pas été complété en raison du gel. Le tracé possède une longueur de 1,5 km.


Utilisation de la plage

À la période des questions, le citoyen Denis Paré s’est dit inquiet que des citoyens, accompagnés de visiteurs de l’extérieur, puissent utiliser la plage du parc du Grand-Héron. Il craint l’accès à la 380e et à la 382e avenues soit embourbé.

« Les critères (pour les accompagnateurs) restent à déterminer. On regarde ce qui se fait ailleurs et on prendra la meilleure décision possible », a souligné M. Dagenais.


Le nouveau comité de régie pour le projet Cocréa a été formé et tiendra sa première réunion en janvier.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.