|

Dévoilement d'une murale et d'une capsule vidéo

Par lpbw

SAINT-JÉRÔME. Dans le cadre de la Journée internationale des femmes 2016, Solidarité Laurentides Amérique Centrale (SLAM) ainsi que plusieurs étudiants engagés de l’UQO ont dévoilé, le mardi 8 mars, une murale et une vidéo avec pour thème l’égalité entre les femmes et les hommes, ici et ailleurs. Une œuvre dont le titre est Épicène.

Il s’agit d’une initiative communautaire et étudiante qui a permis à 50 étudiants et citoyens d’exploiter leur côté créatif et de créer deux nouvelles réalisations d’éducation et d’engagement du public à la solidarité internationale, fruits d’une implication significative des étudiants de divers programmes de l’université en particulier d’un noyau catalyseur formé de Carolina Mendoza-Henriquez, Philippe Côté, Benjamin Pierre Rondeau et Émilie Robitaille. Il s’agit également ici de sensibiliser la communauté universitaire à l’égalité entre les sexes, ici et ailleurs.

L’événement s’est tenu au sous-sol du campus de l’Université du Québec en Outaouais (UQO)

à Saint-Jérôme en présence de Sophie Stella Boivin, la fondatrice de SoArt, artiste peintre, muraliste, intervenante communautaire, artiste multidisciplinaire, graphiste et illustratrice. Sa spécialité: les murales participatives, pour différentes causes. «Ce sont les gens qui réalisent l’œuvre avec moi. On a fait une rencontre pour discuter du thème et de ce qu’on voulait représenter. Je fais ensuite un croquis et ensuite on travaille ensemble.» L’œuvre, qui a été réalisée en 4 jours, est fixée sur un des murs du campus. La murale a été réalisée en février dernier dans le cadre du projet «On peut faire mieux…dans les Laurentides», grâce à l’appui financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) par l’entremise du Fonds d’éducation et d’engagement du public en solidarité internationale (FEEPSI).

Par ailleurs, l’équipe de SLAM a présenté aussi la capsule vidéo sur l’égalité entre les femmes et les hommes réalisée par Christine Sauvé et la réalisatrice/caméraman, Julie Corbeil. La capsule a été tournée en partie au Guatemala, mais aussi avec des personnes engagées au Québec. Une belle façon de souligner la Journée internationale des femmes et de soutenir les initiatives d’étudiants portant l’espoir d’un monde plus juste et équitable.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.