|

Deux cadets pour créer un lien de proximité

Par lpbw

COMMUNAUTÉ. Les deux cadets de la Sûreté du Québec (SQ), Philippe Béland et Charles Carrières, patrouilleront à nouveau les quartiers et les parcs de Sainte-Sophie, Prévost et Saint-Hippolyte cet été.

L’an dernier, les deux jeunes hommes ont vécu une belle première expérience à assurer une présence et une surveillance des endroits publics.

«J’ai vraiment aimé ça, autant pour l’aide que nous avons apportée à la communauté que pour l’expérience personnelle que nous sommes allés chercher», affirme Philippe, 21 ans.

«Ç’a été une belle expérience. Les gens étaient contents de nous voir dans les parcs, les pistes cyclables et près des lacs. Quand on entre au travail, nous sommes prêts à faire de belles journées», poursuit son collègue Charles, 22 ans.

Pour la coordonnatrice du programme cadets, Isabelle Gendron, l’expérience acquise par ces deux aspirants policiers est un atout pour les municipalités et la SQ.

«Ils vont poursuivre ce qu’ils ont commencé. Ils connaissent déjà la majorité des acteurs sociaux, sont connus dans la communauté et sont très appréciés», note Mme Gendron.

Celle-ci ajoute que leur présence permettra d’accroître le lien de proximité avec la population.

Facile d’approche

Les deux cadets s’entendent pour dire qu’ils ont eu un bon contact avec la communauté l’été dernier. «En tant que cadets, on réussit à avoir un contact plus facilement avec les gens. Ils peuvent être réticents à aller voir un policier. Desfois, s’ils ont des plaintes à faire à la police, ils vont passer par nous et nous allons ensuite la transmettre au poste de police», raconte Philippe.

Les deux employés de la Sûreté du Québec se déplaceront la plupart du temps à pied ou en vélo, et utiliseront une voiture pour se rendre dans l’une des trois municipalités. Ils seront présents lors de différentes festivités telles que le Pic Nic Électrik à Saint-Hippolyte, les fêtes de la famille et la Fête nationale.

Les deux employés espèrent un jour être policiers au sein de la Sûreté du Québec. Charles a terminé sa technique policière et a gradué de l’École nationale de police du Québec en mai dernier. De son côté, Philippe a terminé sa technique policière et attend d’être accepté à l’École nationale de police du Québec.

Assermentés le 8 juin dernier, les cadets termineront leur mandat à la mi-août.

66 cadets à travers le Québec

L’an dernier, 60 cadets de la Sûreté du Québec à travers la province ont réalisé plus de 11 100 activités. Environ 79 % des heures d’activités des cadets ont été consacrées à de la surveillance à pied ou à vélo. Notons que cette année, 66 étudiants ou diplômés en techniques policières ont été embauchés dans le cadre du programme de cadets de la SQ.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.