| Par lpbw

Des centaines d’heures d’études récompensées !

Plus de 300 finissants de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) à Saint-Jérôme ont récolté le fruit de leurs efforts, dimanche, lors de la remise des diplômes au Manoir Saint-Sauveur.

À tour de rôle, les étudiants, dont la grande majorité était des femmes, sont montés sur l’estrade pour recevoir leur diplôme des mains du recteur de l’UQO Jean Vaillancourt. Certaines ont lâché un cri de victoire, d’autres ont paru très émues, mais tous étaient très fiers de couronner la fin de leur parcours universitaire -pour la plupart- devant parents et amis.

 

Le recteur Vaillancourt a tenu à leur rendre hommage. « Votre diplôme vous confère dorénavant une grande responsabilité, celle de partager votre savoir et votre savoir-faire tant sur le plan professionnel que sur celui de votre engagement dans la société », a-t-il dit, rappelant que ces finissants porteront toujours en eux l’image de l’UQO.

 

Deux cérémonies étaient à l’horaire de la journée. À 11 h, les finissants au baccalauréat, au certificat et à la maîtrise en sciences infirmières et au baccalauréat en travail social ont été honorés. À 16 h, ce fut au tour des étudiants en administration, en éducation et en psychoéducation.

 

Huit femmes ont reçu une mention d’excellence du doyen des études pour leurs résultats académiques : Michelle G.Laverdière, Carol-Anne Langlois, Nathalie Lapierre, Émilie Lefebvre, Mélanie Fortier, Gabrielle St-Vincent, Jacinthe Théorêt et Véronick Villeneuve-Lapointe.

Une popularité croissante

Depuis l’ouverture du campus à Saint-Jérôme en février 2010, sa popularité n’a pas cessé de croître. Cette année, on enregistre une hausse d’inscription de 23 % comparativement à l’an dernier.

 

Selon le recteur Jean Vaillancourt, ces chiffres prouvent que ce nouveau campus répond aux besoins de la population. « Les Laurentides est une région qui a l’un des plus bas taux de diplomation au Québec. C’est très important de rattraper ce retard », a-t-il dit après la cérémonie.

 

Celui-ci estime qu’environ 50 % des étudiants viennent des Laurentides et que la plupart restent dans la région lorsqu’ils ont leur diplôme en poche.

Depuis 2010, 1 100 diplômés de l’UQO ont fait leurs études à Saint-Jérôme.

Un nouveau programme ?

Dans les prochaines années, le recteur de l’Université du Québec en Outaouais aimerait ajouter le programme de Sciences comptables à Saint-Jérôme. Présentement, une dizaine de programmes universitaires sont offerts dans la capitale des Laurentides.

 

Ainsi, M.Vaillancourt souhaite continuer à développer le campus afin d’augmenter le nombre d’élèves à Saint-Jérôme.

 

Notons que l’UQO est l’université qui compte le moins de campus au Québec avec trois dont deux en Outaouais et un à Saint-Jérôme.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.