|

D'autres pertes d'emplois chez Bell Helicopter

Par lpbw

ÉCONOMIE. Une autre mauvaise nouvelle frappe les employés de Bell Helicopter à Mirabel où une soixantaine de postes seront supprimés dans les prochaines semaines.

Ces coupes, qui ont été annoncées jeudi, s’ajoutent aux 200 mises à pied en février dernier. Dans les dernières années, l’entreprise des Laurentides a été frappée par plusieurs vagues de compressions. Depuis cinq ans, le nombre d’employés est passé de près de 2000 à environ 940.

Les raisons de ces compressions sont les mêmes que lors de la dernière mise à pied.

«Le marché est à la baisse et il faut s’ajuster à ça, explique la responsable des communications chez Bell Helicopter, Lucie Tessier. Le contexte est difficile. Malheureusement, on en subit les conséquences».

Mme Tessier tient toutefois à démentir les rumeurs de fermeture.

«Nous sommes confiants pour l’avenir et nous continuons à investir. Bell Helicopter est là pour rester à Mirabel».

Un programme de départ volontaire sera offert aux employés (qui ne sont pas syndiqués).

Rappelons qu’en juin 2014, 150 travailleurs ont été remerciés alors qu’en septembre de la même année un peu plus de 200 postes ont été éliminés. Au printemps 2015, 300 emplois ont disparu. Depuis le début de l’année, l’entreprise a annoncé la suppression d’environ 260 postes.

Notons qu’il y a quelques mois le président de Bell Helicopter Textron, Raymond Leduc, en poste depuis seulement un an, a quitté l’entreprise. Il a été remplacé par Cynthia Garneau, qui travaille pour l’entreprise depuis 2004.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.