|

Daniel Jarry croit au potentiel économique de la région

Par lpbw

TRANSACTION. Il y a du mouvement dans le secteur de l’automobile dans la région. Déjà propriétaire de Saint-Jérôme Chevrolet et Saint-Jérôme Auto Dépôt, Daniel Jarry a récemment fait l’acquisition de Saint-Jérôme Chrysler avec son associé Jean-Sébastien Martin.

Depuis deux ans, l’entreprise de M. Jarry cherchait à prendre de l’expansion. «Ce n’est pas tous les jours que des concessions à Saint-Jérôme sont à vendre. Lorsqu’on a appris que Saint-Jérôme Chrysler l’était, on a montré de l’intérêt», explique-t-il.

Le président tenait à ce que le commerce soit situé dans la région immédiate. «Nous connaissons bien le marché de Saint-Jérôme et nous sommes impliqué Jean-Sébastien et moi dans la communauté. On pense qu’on est très bien placé pour desservir la population et combler leurs besoins», souligne l’homme d’affaires qui siège au conseil d’administration du diffuseur En Scène.

Celui-ci rapporte que la région a un bon potentiel d’affaires. «Nous connaissons des années record dans l’industrie automobile canadienne. Saint-Jérôme suit cette tendance et l’excède à plusieurs égards. Il y a une forte demande pour les produits qu’on vend ici que ce soit des VUS ou des pick-up. Il y a de la place pour desservir plus de clients à Saint-Jérôme». De son côté, le vice-président Jean-Sébastien Martin explique ce potentiel par une croissance démographique dans la région.

Les employés restent en place

Les deux hommes d’affaires affirment que cette acquisition n’entraînera pas de changement dans leurs équipes de travail. «Tous les employés vont rester en place. On part avec l’idée que tout le monde est bon et nous n’avons donc pas de raison de vouloir les changer», indique le président.

Les employés resteront dans leur commerce respectif et ne feront donc pas la navette entre les trois entreprises de M. Jarry. «Ce n’est pas dans nos plans. Il y a une certaine spécificité à chacun des trois endroits. Ce n’est pas vrai que les gens sont facilement interchangeables».

Selon son associé M. Martin, les quelque 45 employés de Saint-Jérôme Chrysler doivent voir ce changement de façon positive. «Nous sommes déjà présents dans la région et nous avons une bonne réputation. Avec cette acquisition, nous allons être de loin le plus grand vendeur de voitures de la région».

Le président explique que M. Martin sera très présent chez Saint-Jérôme Chrysler. «On n’achète pas seulement pour acheter. On achète pour venir opérer», affirme-t-il.

Notons que le regroupement compte maintenant 150 employés et vend entre 2600 et 2800 véhicules par année.

Belle visibilité

À court terme, les nouveaux propriétaires n’apporteront pas de changement à la bâtisse construite en 2012 située au 13855 rue de la Chapelle à Mirabel, près de l’autoroute 15 et de la route 158. Toutefois, si l’entreprise désire agrandir sa superficie, elle pourra le faire puisqu’il y a beaucoup d’espace dans ce secteur.

Et pas question de déménager le commerce. «Pour nous, l’exposition sur la 15 est très importante. Nous sommes très contents de notre emplacement», termine le président.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.